Connectez-vous
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

UGB : Les étudiants de l’UGB suspendent leur grève illimitée pour éviter une ...

Vendredi 22 Avril 2022

UGB : Les étudiants de l’UGB suspendent leur grève illimitée pour éviter une ...
La Coordination des étudiants de l'Université Gaston Berger de Saint-Louis maintient son mot d'ordre de trois (03) mois de non-paiement des chambres mais sursoit à celui de la grève illimitée décrété la semaine dernière.

Ses membres invitent tous les étudiants à regagner le campus pour reprendre convenablement les cours dès le lundi 25 Avril 2022 à 08H00mn. En assemblée générale d'urgence tenue dans la soirée de ce jeudi, ces étudiants demandent le départ du Recteur de l'UGB et du Directeur du CROUS si jamais ils ne parviennent pas à résoudre les problèmes soulevés.

À en croire Ousmane Gueye, Président de Séance de la Coordination des étudiants de Saint-Louis, ce sont les autorités internes qui ne veulent pas leur tendre une oreille attentive en refusant de les recevoir pour discuter par rapport à leurs revendications et essayer d’y trouver des solutions allant dans le sens d’apaiser l’espace universitaire. C’est ainsi que pour éviter une session unique ou une année invalide dans leur université, la Coordination des étudiants de Saint-Louis a décidé de sursoir à son mot d’ordre de grève illimitée demandant ainsi aux étudiants de reprendre les cours ce lundi 25 Avril 2022 mais par la même occasion, elle maintient son mot d’ordre de trois (03) de de non-paiement des chambres.

« Nos autorités internes sont allées jusqu’à menacer la communauté estudiantine de cette université d’aller vers des sessions uniques voire des années invalides. Ce que nous n’accepterons jamais. C’est la raison pour laquelle la Coordination a demandé aux étudiants de reprendre les cours dès ce lundi pour ne pas biaiser leur avenir pédagogique »,a expliqué Ousmane Gueye, President de Séance de la Coordination des étudiants de Saint-Louis. Il annonce toutefois des « actions syndicales très efficaces » que les étudiants comptent entamer dès la semaine pour résoudre définitivement les problèmes de manque d’eau, d’infrastructures, la question de l’assainissement, de l’insécurité, de l’effectivité du paiement des bourses, et des lenteurs administratives.


NdarINFO.COM