Connectez-vous S'inscrire
NDARINFO
NDARINFO.COM


Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Amélioration des performances des collèges: les bons points de l’USAID/Education de base à Saint-Louis

Lundi 22 Août 2011

Amélioration des performances des collèges: les bons points de l’USAID/Education de base à Saint-Louis
Réunis dans les locaux de la préfecture autour de l'adjointe à l'Inspecteur d'Académie, Mme Sy Adjara Diagne, les représentants locaux des composantes du projet USAID/Education de base se sont déclarés satisfaits du bilan de la troisième année d'activités de ce programme mis en oeuvre dans la région Nord.

il s'est agi d'un atelier d'échanges et de partage sur l'amélioration des performances des collèges qui a regroupé une trentaine de participants issus de l'Inspection d'Académie, des IDEN de Saint-Louis, Podor et Dagana, des collectivités locales, des associations des parents d'élèves, des services de l'administration déconcentrée et de la société civile, ont réfléchi et échangé sur les interventions, les concepts et les dispositifs de ce projet.

Le représentant de la Direction de l'Enseignement Moyen, secondaire, Général, Abdoulaye Ibnou Seck et les représentants de l'USAID/EDB, Elimane Kâne et Mouhamadou Bâ, ont rappelé que ce projet, à travers ses différentes composantes, intervient dans dix régions du Sénégal où il s'est engagé à bâtir une communauté éducative et performante par une mobilisation de tous les acteurs du secteur de l'éducation au niveau régional.

Elimane Kâne a déploré le fait que les structures de suivi et de contrôle des activités de ce projet ne fonctionnent pas correctement à Saint-Louis, que l’information ne circule pas.

Selon lui, le cahier de charges n’a pas été clairement écrit et la remontée des données n’a pas été faite.

M Kâne a précisé que, de façon spécifique, dans chacune des régions de notre pays, plusieurs collèges, enseignants, principaux, représentants du ministère de l'éducation, différentes structures éducatives et représentants des collectivités locales, sont bénéficiaires du paquet d'interventions offert par ce projet de l'USAID par le biais de programmes de formation (renforcement de capacités), de subventions, d'équipements divers, d'une mise à disposition de boîtes à outils, de guides et autres référentiels.
Ainsi, a-t-il souligné, d'ici 2013, au niveau des 10 régions accueillant les interventions de ce projet, 607 collèges bénéficieront du curriculum amélioré de l'enseignement moyen, 407, parmi ces collèges, disposeront de laboratoires informatiques connectés à l'Internet et au WIFI, 7786 enseignants et acteurs de l'enseignement moyen seront capacités dans le cadre de la réforme curriculaire, 880 structures (collectivités locales, services déconcentrés du ministère de l'éducation, organisations de la société civile dont les associations des parents d'élèves) disposeront d'outils d'amélioration de leur gouvernance interne et de renforcement de la transparence et de la reddition des comptes dans le secteur.

Ce projet permettra également à 35.000 collégiens de découvrir le monde du travail à travers des visites d'entreprises, à 50.025 talibés et enfants de la rue de s'inscrire dans des programmes d'éducation de base de qualité et de formation professionnelle.
Sept mille (7000) élèves vulnérables à la déperdition scolaire dont 60% de filles, recevront un appui approprié qui leur permettra de poursuivre leurs études dans de très bonnes conditions, 5000 enfants vulnérables en situation de séparation avec leurs familles, resteront ou retourneront dans leur localité d'origine en bénéficiant d'un projet de vie.

Mbagnick Kharachi Diagne