Connectez-vous
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Appel à l’action pour empêcher le retrait de Saint-Louis du statut de patrimoine de l’humanité

Vendredi 16 Décembre 2016

Le directeur du Patrimoine culturel, Abdou Aziz Guissé, a souligné l’urgence de préserver le patrimoine architectural de Saint-Louis, au risque de voir inscrite sur la liste du patrimoine mondial en péril de l’Organisation des Nations-unis pour l’éducation et la culture (UNESCO).


Appel à l’action pour empêcher le retrait de Saint-Louis du statut de patrimoine de l’humanité
" Nous devons agir et vite pour préserver l’île de Saint-Louis et éviter que l’UNESCO ne la retire de la liste Patrimoine mondial de l’humanité et ne l’inscrive sur celle du Patrimoine mondial en péril ", a-t-il déclaré.

Le directeur du Patrimoine culturel intervenait lors d’une réunion spéciale du comité régional de développement (CRD) consacré au sujet. Il s’agissait pour les participants de formuler des recommandations allant dans le sens de la préservation de l’architecture de la ville classée patrimoine mondial de l’UNESCO en 2000.

Les agressions et autres formes de dégradations sur l’architecture de l’île ont notamment poussé l’UNESCO à sommer le Sénégal de prendre des mesures urgentes pour inverser cette tendance, lors de sa 40ème session tenue en juillet dernier à Istanbul (Turquie).

« Le comité du patrimoine mondial exprime sa préoccupation quant à l’état important de dégradation et le manque de restauration et d’entretien de plusieurs bâtiments historiques, et le faible niveau de mise en œuvre des recommandations de la mission de suivi réactif dépêchée sur place en 2014 « , lit-on dans un communiqué rendue publique par l’UNESCO à l’issue de sa session d’Istanbul.

L’UNESCO avait ainsi sommé le Sénégal de mettre en place des dispositions précisant les modalités de gestion et de prise de décision ainsi que les moyens permettant de renforcer la collaboration entre les parties prenantes.
" Les participants au CRD ont souligné la nécessité d’améliorer la gouvernance de la gestion du patrimoine par la création d’une structure fédérateur (…)’’, a signalé Abdou Aziz Guissé.

Selon M. Guissé, cette rencontre a aussi préconisé que les ressources nécessaires soient dégagées pour « la réhabilitation des bâtiments’’. Les participants ont de même relevé " l’importance de sensibiliser les populations et les porteurs de projet sur la préservation du site" .

Aussi la mise en œuvre de ces recommandations constituera-t-elle un des axes de travail d’un conseil interministériel prévue jeudi prochain à Dakar.

La réunion qui sera présidée par le Premier ministre, Mahammed Boun Abdallah Dionne, portera exclusivement sur les mesures que le Sénégal entend prendre pour répondre aux exigences de l’UNESCO.

Ces mesures font l’objet d’un rapport qui sera évalué par la prochaine session du comité du patrimoine de l’UNESCO prévu à Cracovie en Pologne en juin prochain, a appris l’agence de presse sénégalaise lors de la réunion.
L’île de Saint-Louis, quelquefois présentée comme la porte de l’Afrique occidentale sur l’Océan Atlantique.

Nichée entre les deux bras de l’embouchure du fleuve Sénégal, elle jouit d’un environnement né d’un mariage entre un paysage terrien et fluvial.

Premier comptoir français sur la côte atlantique de l’Afrique (1659), Saint-Louis fut une plaque tournante du commerce de la gomme arabique, des esclaves, de l’or, des peaux et d’autres produits.

Cette petite citée océanique a été la capitale politique de l’Afrique occidentale française (AOF) jusqu’en 1902, et la capitale du Sénégal et de la Mauritanie jusqu’en 1957.

" C’est l’ensemble de ces valeurs historiques et culturelles qui s’ajoutent à la beauté légendaire de son paysage urbain qui confèrent à la vieille ville sa qualité esthétique et son identité promues au rang de patrimoine de l’humanité par l’UNESCO ", a noté le directeur du Patrimoine culturel.

APS


Réagissez ! Vos commentaires nous intéressent. Cliquez ici !

1.Posté par Tintin le 16/12/2016 12:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je me demande si la population et les élus se sentent concernés par le classement de St-Louis au patrimoine de l'humanité
....la vieille ville se dégrade lentement mais surement !

2.Posté par Xam sa bop le 16/12/2016 19:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est toujours comme ça au Sénégal: à la veille de se faire guillotiner, on demande à parler à son avocat...

3.Posté par paracétamol le 16/12/2016 21:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
..... ou le jour même!
après il est difficile de se sentir concerné vu toutes les autres conditions de vie et les contraintes.
il faut savoir aussi que ce classement n'apporte aucune aide directe.
ce n'est pas ma première fois qu'il y a cette alerte.
et je me demande si l'inscription sur « la liste du patrimoine mondial en péril» ne serait pas une bonne chose.

4.Posté par Tintin le 16/12/2016 22:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Peut etre que la défense du patrimoine n'est pas ancré dans la culture Sénégalaise ...il faudrait peut etre faire de l'information (?)

5.Posté par paracétamol le 17/12/2016 02:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
on compte sur vous...... Tintin au Sénégal!

6.Posté par Tintin le 17/12/2016 13:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
a chacun son boulot ....mais je suis originaire d'un pays ou les monuments , vieux villages etc sont entretenus , c'est quand meme un crève-coeur de voir la vieille ville se dégradée année apres année

7.Posté par paracétamol le 17/12/2016 14:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
oui!
par contre le déclassement peut être dû principalement aux constructions neuves et aux réhabilitations qui ne sont pas dans les normes.
et c'est le fait aussi bien des particuliers, des entreprises, des ONG, de l'État et des collectivités!

8.Posté par Issakha Kane le 17/12/2016 14:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Quels sont les inconvénients d'un déclassement, l'Unesco n'à contribue en rien à la rehabilitation ou la conservation du patrimoine de l'île de Saint Louis, pas de contribution financière, ni d'études, ni d'archivage
Personnellement je préfère mille fois,des,constructions neuves et futuristes à là conversations de vieilles bâtisses.

9.Posté par paracétamol le 17/12/2016 15:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
on peut faire des constructions neuves en respectant les règles d'urbanisme et cela n'empêche pas les équipements modernes.
quant au côté futuriste, il suffit de quitter l' Île qui est seule classée.
effectivement l' Unesco ne donne pas d'aide directe mais c'est un bon levier pour avoir des financements et études ailleurs.
cela participe à la renommée de la ville, est un dopant pour le tourisme et les investissements.
et peut être une source de fierté.

10.Posté par omzo le 17/12/2016 15:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Vu l'intérêt suscité par la "terrible" perspective de voir l'île de Saint -Louis déclassée du patrimoine mondial de l'humanité, je suis sûr qu'il y a parmi les forumistes quelqu'un qui pourra éclairer ma lanterne: depuis quand l'île de Saint-Louis est-elle inscrite au patrimoine mondial de l'humanité et qu'est-ce que cela lui a apporté à ce jour? A priori en lisant les posts un tantinet alarmistes, les enjeux semblent être très importants et les pertes découlant du possible déclassement, immenses. DITES-NOUS TRES SIMPLEMENT CE QUE L'ON RISQUE DE PERDRE !!!! Merci d'avance.

11.Posté par paracétamol le 17/12/2016 16:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
. perte de la mémoire de la ville
. tourisme
. fierté, les saintlouisiens sont si fiers et « nobles»
. esthétisme
. malgré tout, quelques financements et études
. prestige
. belle carte de visite

12.Posté par paracétamol le 17/12/2016 16:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
pour mémoire c'est déjà le cas pour le Niokolo-Koba et cela a été le cas du Djoudj quelque temps dans les années 1980 puis 2000.

13.Posté par omzo le 17/12/2016 17:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Avec votre permission, Paracetamol
. perte de la mémoire de la ville: Perte de la mémoire de l'île de SL peut-être; symbole du colonialisme
. tourisme: le doute est permis...
. fierté, les saintlouisiens sont si fiers et « nobles». Perso, je ne perdrai pas du tout ma fierté
. esthétisme; très très relatif
. malgré tout, quelques financements et études: bon , je peux ,e permettre de passer...
. prestige: idem pour la fierté
. belle carte de visite: je pense que la carte de visite de Saint-Louis tient plus à sa topographie qu'a quelques bâtiments brinquebalants
CONCLUSION: ON NE PERD VRAIMENT RIEN!!!

14.Posté par Ibrahima Wade le 17/12/2016 18:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
En quoi l'inscription au patrimoine mondial est elle utile, bénéfique aux saint-louisiens ? Toutes les raisons évoquées par l'article du directeur du patrimoine relève du témoignage de la domination française sur notre pays, notre continent : esclavage, colonisation, exploitation économique. Domination culturelle, assimilation et j'en passe.
Alors la question qui se pose est celle-ci : le maintien de cette ville dans la liste du patrimoine mondial, n'elle pas une manière de figer Saint-Louis dans ce passé peut glorieux , dressé pour nous rappeler que nous ne pouvons pas nous en sortir tous seuls .
Aujourd'hui ce qui doit importer pour nous, c'est le développement de la ville pour et par les saint-louisiens. Un développement centré sur les besoins actuels et futurs des habitants de saint-llouis. Qui doivent s'approprier de leur ville et l 'aménager comme bon leur semble.
La ville à des défis beaucoup plus importants à relever: résilience au changement climatique , modernisation de la pêche, mise en valeur de la vallée, ,dans un contexte d'économie verte.
Si on veut garder les traces de cette histoire de saint-Louis, un simple museum suffit. Qu'on cesse de nous regarder à travers les yeux des anciens colons; ils nous retardent en nous détournant de nos véritables priorités pour continuer à nous exploiter. Mettons-nous à réfléchir et à travailler pour et par nous mène.

15.Posté par Tintin le 17/12/2016 19:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Effectivement on peut préferer l'entrée de St-Louis (venant de Dakar) qui n'a rien d'attirant pour le touriste que la vieille ville historique qui ne fait que 3 km sur 500 m !!! ......et ne parlons pas du bidonville qu'est devenu Guet Ndar !
le fait d'etre classé au patrimoine mondial donne une image élogieuse de la ville à travers le monde encore faudrait-il faire bonifier cet atout : ville propre , bien entretenue , en finir avec les marchés dégueulasse , langue de Barbarie protégée et retour aux vrais valeurs de la Teranga
Quand aux défis de St-Louis je ne vois pas grand monde bouger ! la mer avance inexorablement et toujours rien , les travaux d'irrigation dans la vallée sont effectues par des sociétés étrangères , les grands domaines agricoles exploités par des sociétés étrangères , la pêche toujours aussi archaique avec des pirogues et aucunes usines de transformation du poisson....franchement cette ville est la "velle endormie" qui ne rêve que du temps de sa splendeur disparue (ancienne capitale de l'AOF )

16.Posté par paracétamol le 17/12/2016 19:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
bâtiments et habitations!
je vous suggère de raser la ville de toutes les constructions et infrastructures datant de la colonisation mais aussi d'après quand de nombreux coopérants ont construit, ainsi que ce qui a été bâti par la coopération et financement international.
sur l'île mais aussi le Sor, la Langue de Barbarie, Bango, etc.

17.Posté par paracétamol le 17/12/2016 20:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
«Mettons-nous à réfléchir et à travailler pour et par nous mène» : là vous avez totalement raison.
n'oubliez pas de raser écoles, collèges, lycées, hôpital, tribunal, commissariats, Poste, mairie, gouvernance, .... en résumé presque toute l'île et une bonne partie du Sor!
plus sérieusement, la préservation du patrimoine n'empêche nullement de moderniser, de construire, de créer, d'innover, de travailler....





18.Posté par ABDiop le 17/12/2016 22:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@Paracetamol
En te lisant, j'ai l'impression de lire un colon du 18me siècle
Le débat qui se pose est très simple
En quoi l'inscription ou le retrait de Saint Louis au patrimoine de l'Unesco apporte à notre cher ville.
Nous ne nions pas notre passé et ne faisons pas le procès de cet histoire
Comme aussi, nous assumons fièrement d'avoir grandement contribuer à libérer la France au moment où toute la France était sous occupation, pas un seul un mètre carré de libre.
Comme le disait le Maire de Bordeaux Alain Juppé, lorsqu'on lui opposait le même débat face à ses projets

19.Posté par Tintin le 17/12/2016 23:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pour que l'inscription de St-Louis au patrimoine de l'humanité rapporte à la ville il faudrait peut etre que la classe politique et les habitants se "bougent" les fesses : que cette ville en plus de son cadre et de son climat soit attirant soit pour les touristes et malheureusement il y a beaucoup à faire ......le tourisme c'est une entrée de devises importante et chaque touriste induit de nombreux emplois encore faut-il les faire venir et les fidéliser ! Pourquoi le Maroc est-il capable de faire venir 8 millions de touristes tous les ans ?

20.Posté par paracétamol le 18/12/2016 01:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
abdiop, je ne comprends pas votre remarque.
je ne faisais que répondre à un intervenant et manifestement vous n'avez pas lu ou compris mes interventions depuis le début.
je ne vois pas le rapport entre la colonisation et le classement au patrimoine mondial!
pour le Djoudj et le Niokolo-Koba, vous allez aussi parler de colonisation!!!???
je ne suis pas un acharné de ce classement mais il faut le prendre comme un outil, un moyen.

21.Posté par Claude Nicolas le 16/03/2017 10:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il est clair:
1. que le patrimoine de l'ile (classé en 2000) relève du passé colonial et de ce fait d'une certaine façon le célèbre
2. que l'on ne refait pas l'histoire et que les Français, les Chinois ou les Tunisiens, pour ne citer que ces pays, n'ont pas démoli les édifices de l'occupation de l'ancienne Rome (Arènes, aqueducs ...) ou de l'Angleterre (Shangaï). Presque tous les pays ont été, à un moment ou un autre, brièvement ou longtemps, occupés par des puissances étrangères. Ces occupations sont une partie de leur mémoire matérielle et immatérielle. Faudrait-il détruire les bâtiments de Gorée ???
3. que la focalisation sur le patrimoine colonial donne une vision erronée de la réalité de l'histoire et surtout de la culture actuelle de Saint-Louis (au contraire justement de Gorée qui a su informer, sensibiliser et symboliser ce qu'a été l'esclavage)
4. qu'il faut donc tout à la fois protéger les vestiges du passé dans ce qu'il a de qualitatif (n'en déplaise aux ignares, le tracé, les édifices de l'Ile sont remarquables et représentatifs d'un moment de la réflexion sur la ville en Afrique) ET donner à voir, à comprendre à aimer les autres facettes de l'histoire de Saint-Louis. Dans l'état actuel des choses c'est le patrimoine colonial qui attire les touristes et fournit une bonne partie des emplois qualifiés et des revenus de la ville

MAIS QUE FAIT-ON POUR CORRIGER CETTE DISTORSION? L'état du CRDS est-il tolérable encore longtemps et les nouveaux locaux ne suffiront pas car se pose aussi la question des fonds d'archives, des personnels ... ? Comment et où sont diffusés les travaux des historiens de Gaston Bergé ? Qui fait le recensement des lieux (il n'y a pas que les constructions) importants de la culture Saint-Louisienne, avant, pendant et après la période coloniale ? Qui donne à voir les activités fondamentales de l'Ile (la pêche, avec ses magnifiques embarcations, ses cimetières marins émouvants, sa flore, etc... Que l'on vante sa gastronomie, sa musique, sa Téranga est juste et bon, mais il y a d'autres strates de l'histoire et du présent à mettre en valeur et cela n'est pas en contradiction avec les très nécessaires actions pour le développement économique contemporain , au contraire!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.