Connectez-vous
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Après "Saint-Louis sea production", une autre entreprise chinoise soupçonnée de blanchiment de capitaux

Mercredi 30 Juin 2021

Après « Saint-Louis sea production », du nommé Caigen Chen, Wu Yuwei de « Ou mei chai » qui s’active aussi dans la vente de produits halieutiques à Dakar est au cœur d’un rapport de la Cellule nationale de traitement des informations financières (Centif).


Après "Saint-Louis sea production", une autre entreprise chinoise soupçonnée de blanchiment de capitaux
Une information judiciaire pour blanchiment de capitaux avait été ouverte contre le ressortissant chinois Caigen Chen qui a monté au Sénégal la société Saint-Louis sea production spécialisée dans la « fabrication et la vente de farine de poisson ; la fabrication et la vente d’huile de poisson ; la fabrication de glace ; le dépôt chambre froide ; le traitement et la transformation des produits de la mer ». Une unité implantée à Saint-Louis, plus précisément à Keur Barka (Gandiol), relate « Libération ».

Selon la même source, un autre ressortissant chinois est dans le collimateur de la justice pour les mêmes faits. Son nom Wu Yuwei. Et comme Caigen Chen, Wu Yuwei s’active dans la vente de produits halieutiques à travers l’entreprise « Ou mei Chai-Sarl » dans laquelle il détient 12 parts sociales.

Le compte détenu par Wu Yuwei dans une banque de la place a enregistré d’importantes opérations de versements en espèces réalisées par lui-même et de ses tiers. La société «  Ou mei Chai-Sarl », qui dispose d’un compte dans la même banque, n’a enregistré, depuis son ouverture, que deux opérations pour un montant global de 350.000 Fcfa dont 250.000 effectués par Wu Yuwei en personne.

D’après « Libération » les investigations effectuées auprès de l’administration fiscale ont établi que l’entreprise en question n’est pas un contribuable de la Direction des grandes entreprises (Dge) et est inconnue des impôts.

L’absence de souscription fiscale de la part du titulaire des comptes milite en faveur d’une présomption de blanchiment de fonds issus de la fraude fiscale pour défaut de déclarations de revenus issus d’une activité économique en l’occurrence le commerce des produits halieutiques, rapporte « Libération ».


 


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.