Connectez-vous S'inscrire
NDARINFO
NDARINFO.COM


Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

C’est parti pour 40 jours d’abstinence : Le Carême expliqué aux néophytes

Jeudi 23 Février 2012

C’est parti pour 40 jours d’abstinence : Le Carême expliqué aux néophytes
Les chrétiens du monde entier sont entrés dans le temps de Carême.L’évènement a été annoncé hier, Mercredi des cendres.D’une durée de quarante jours sans compter les dimanches, le Carême est pour les catholiques un temps de partage, de prière et de jeûne.

Le Carême renvoie au triple sens du chiffre 40. En effet, la durée du Carême fait en particulier référence aux quarante années passées au désert par le peuple d’Israël entre sa sortie d’Égypte et son entrée en terre promise. Elle renvoie aussi aux quarante jours passés par le Christ dans le désert entre son baptême et le début de sa vie publique. Ce chiffre de quarante symbolise les temps de préparation à de nouveaux commencements. Selon le service diocésain de l’information et de la communication (Sedicom) de l’Archidiocèse de Dakar, durant le Carême, les chrétiens se reconnaissent pécheurs. Ils reconnaissent qu’ils se sont éloignés de Dieu tout au long de l’année, pris par la vie quotidienne et les soucis.

‘Cela correspond à la période durant laquelle Jésus était dans le désert, loin des préoccupations temporelles, il s’est rapproché de Dieu’, explique-t-on dans le dossier de presse reçu de Sedicom. Le Carême permet de se rapprocher de Dieu, notamment en suivant un jeûne. Mais le jeûne et les autres ‘privations’ que chaque chrétien souhaite s’imposer sont des moyens pour se concentrer sur l’essentiel : l’ouverture vers Dieu et les autres. Le jeûne n’est pas seulement un geste de pénitence, mais aussi un geste de partage, de solidarité avec les pauvres. Les chrétiens sont également invités à une vie de foi plus intense dans la prière, dans les actions et les pensées.


Alcool, cigarettes, friandises et viande, prohibés !

Chaque année, à l’approche du temps du Carême, les évêques publient un document porteur de recommandations pour permettre aux Chrétiens de bien vivre ce temps fort. C’est le mandement de carême, qui n’omet jamais de revenir sur le sens et la finalité véritables du jeûne chrétien. Le Mercredi des Cendres et le Vendredi Saint, tous les chrétiens en bonne santé, âgés de 18 à 59 ans sont tenus de jeûner, c’est-à-dire prendre un seul repas. En dehors de ces jours, la pratique du jeûne est un effort louable auquel les chrétiens sont invités, renseigne le service diocésain de l’archidiocèse de Dakar.

Le mandement de Carême rappelle aussi la nécessité de s’abstenir volontairement d’alcool, de cigarettes, de friandises, de viande, de réjouissances…, notamment les vendredis de Carême. Le jeûne et l’abstinence sont ordonnés à la charité, pour la pratique du partage avec les nécessiteux. C’est pour cela que les chrétiens sont habituellement invités à participer à ‘la marmite du Carême’, par la collecte de denrées alimentaires pour les comités paroissiaux de Caritas, ainsi qu’à contribuer généreusement à la quête impétrée du deuxième dimanche de Carême, en faveur des Caritas diocésaines.D’autres exercices spirituels sont aussi fort recommandés durant le Carême. Il s’agit de la prière, des démarches de ressourcement spirituel, etc.


Abdoulaye SIDY, Walf