Connectez-vous
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Coopération : une Berthenoise mène un projet solidaire pour construire une école de Saint-Louis.

Vendredi 3 Février 2017

Neuf étudiants d’HEI (Hautes études d’ingénieur) de Lille préparent un voyage humanitaire au Sénégal cet été afin de réhabiliter l’école du petit village de Pont de Ndiawdouné, à 16 kilomètres de Saint-Louis. Gaëlle Thibault, originaire de Berthen, est la responsable événementielle du groupe.

En réalité, ils partiront à six, puisque trois des neufs étudiants porteurs du projet seront en stage à cette époque. Tous font partie de l’association BAOBAB, créée au sein d’HEI en 2011, porteuse de projets solidaires dans la région de Saint-Louis au Sénégal.

L’initiative est menée dans le cadre de leur validation de responsabilité sur un projet de solidarité internationale.

Originaire de Berthen et étudiante en troisième année, Gaëlle Thibaut est la responsable événementielle du groupe. «  Nous avons été contactés par un étudiant de l’université Gaston-Berger qui se trouve à proximité du petit village. Il y a urgence à réhabiliter l’école. Aujourd’hui, la classe a lieu dans des cases en paille très anciennes et les conditions sont plus que difficiles en cas de fortes chaleurs. Il n’y a ni eau, ni électricité, ni sanitaires. Notre objectif est de réhabiliter les structures existantes avec des entreprises locales pour que les enfants puissent étudier dans de bonnes conditions et se construire un avenir meilleur. Nous sommes tous hypermotivés  », explique Gaëlle.


Chacun d’entre eux paiera son billet d’avion, mais afin d’avancer sur les travaux et pour pouvoir acheter du matériel et du mobilier scolaire, les jeunes étudiants sont à la recherche de financements.

Ils lancent un appel aux fondations privées et aux entreprises. De leur côté, ils organisent des animations pour récolter un maximum d’argent. Un compte a été ouvert sur la plateforme de dons participatifs Ulule. Ils promettent, bien sûr, un retour d’expérience : dans leurs valises, ils rapporteront du Sénégal des belles photos et de jolis dessins d’enfants à offrir !

►►► L’incroyable délabrement de l'école élémentaire de Ndiawdoune Pont


La Voix du Nord

 


Réagissez ! Vos commentaires nous intéressent. Cliquez ici !

1.Posté par omzo le 03/02/2017 08:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pendant ce temps là, nous continuons à faire des enfants que nous rejetons dans la rue tous les matins en même temps que les moutons; chèvres et autres déchets...

2.Posté par paracétamol le 03/02/2017 13:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
pas tous les sénégalais!
ce n'est pas de l'humanitaire mais une action de solidarité voir de développement ou d'accompagnement de développement.
les mots ont leur importance.

3.Posté par Tintin le 03/02/2017 15:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pas tous les Sénégalais mais beaucoup trop !!! .......entreprise sympathique mais ils n'ont pas d'argent....
En tout cas les enseignants ont bien du courage pour travailler dans des écoles aussi délabrées quand les profs d'Université déclenchent des grêves pour trois fois rien......

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.