Connectez-vous
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

ENVIRONNEMENT : une mobilisation populaire pour restaurer la mangrove de DIELE MBAME. Regardez !

Jeudi 13 Août 2015

La croisade contre la dégradation de l’environnement et la détérioration programmée des ressources naturelles, lancée par le GIE BOKK DIOM du village de DIELE MBAME (commune de GANDIOL), se poursuit, grâce au soutien du Fonds mondial pour l’Environnement (FEM). Ce jeudi, une forte mobilisation villageoise a pris d’assaut les berges du fleuve où des milliers de palétuviers y ont été plantés.

En a croire, El Hadji Sène DIAGNE, le président du GIE BOKK DIOM, la dynamique enclenchée va se poursuivre et les reboisements de la mangrove vont se renforcer.
« Chaque semaine, nous planterons plus de 2 à 3 hectares », a promis M. DIAGNE qui s’est fortement réjoui de l’implication des hommes et femmes du village.

« Aujourd’hui, en plus du FEM, d’autres partenaires viennent nous appuyer dans notre dynamique collective engagée pour protéger l’environnement », a-t-il dit, en insistant sur l’apport considérable de cet écosystème dans la lutte contre la pauvreté.

En effet, à DIELE MBAME, la culture des huîtres et la pêche des crevettes se sont fortement développées avec l’extension des espaces occupés par la mangrove et à la suite de plusieurs mobilisations citoyennes des habitants qui ont pris conscience des énormes trésors cachés dans cette ressource environnementale.

Ces activités développées par des groupements de femmes génèrent d’importantes ressources financières qui ont amélioré positivement les conditions de vie de ces populations.

DIELE MBAME s’érige ainsi en modèle du fait de son engagement fort, devant les localités du Sénégal où cet écosystème est menacé.

« Nous sommes prêts à partager nos connaissances et diffuser nos expériences pour que la mangrove ne soit plus jamais assassinée », a promis M. DIAGNE.

LIRE AUSSI:

> DIELE MBAME, SENTINELLE DE l’ENVIRONNEMENT : 2.000 eucalyptus plantés par une mobilisation citoyenne

IMG_6310
  • IMG_6310
  • IMG_6319
  • IMG_6326
  • IMG_6327
  • IMG_6328

IMG_6222
  • IMG_6222
  • IMG_6238
  • IMG_6285
  • IMG_6297
  • IMG_6305
NDARINFO:COM


Réagissez ! Vos commentaires nous intéressent. Cliquez ici !

1.Posté par riz o'''' fora le 28/08/2015 13:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il faut féliciter ces initiatives car le fleuve en a bien besoin. Mais au moment où on reboise à Diele Mbame, on tue la mangrove dans le secteur de pikine.
Des centaines de tonnes de détritus sont quotidiennement déversés derrière l'usine d'électricité, l'endroit est devenu un Mbeubeuss en puissance, tous les stigmates de la pollution à long terme y sont: hérons garde-bœufs qui se nourrissent de vers, mouettes et goélands qui farfouillent, talibés et "boudjoumen" à la recherche de matériels recyclables.
On est en train de remblayer l'endroit anciennement appelé "kambou dissigue" avec des déchets. Tout le travail de voirie fait pour les populations par la société R.C. Lens est devenu caduque.
Mouches, moustiques, très mauvaises odeurs sont devenu la marque de cet endroit où poussent encore une flore composée de roseaux, de typhas et de palétuviers.
Ceux qui organisent cette porcherie sont ceux-là qui veulent remblayer l'endroit et avoir des parcelles à usage d'habitation. Toutes les maisons qui longent le fleuve et qui dépassent le mur de la SENELEC sont consécutifs aux travaux de la société portugaise sont récentes.
Avons-nous dépensé nos impôts juste pour permettre à un groupe d'inciviques d'occuper l'espace en remblayant le fleuve et en tuant la mangrove?
Pourquoi jeter les déchets dans le fleuve?
A quoi sert le centre d'enfouissement technique?
Où sont les camions chargés de transporter les déchets?
Si ce maire ne peut pas s'occuper de cela, il est vraiment nul et ne sera qu'un accident de l(histoire. Pikine levez-vous et cessez de vous faire acheter par des espèces ou par des promesses. Votre quartier est devenu un endroit propice à l'éclosion de maladies graves à cause de la promiscuité, du manque d'assainissement et de la surpopulation.
Si on y ajoute la saleté, cela devient l'enfer.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.