Connectez-vous S'inscrire
NDARINFO
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Electricité: La Banque mondiale octroie un crédit de 45 milliards 560 millions de francs CFA au Sénégal (Communiqué)

Jeudi 26 Juillet 2012

Electricité: La Banque mondiale octroie un crédit de 45 milliards 560 millions de francs CFA au Sénégal (Communiqué)
Le Conseil d’administration de la Banque mondiale a approuvé jeudi un crédit de US $ 85 millions de dollars – 45 milliards 560 millions de francs CFA -pour appuyer le Gouvernement du Sénégal et la Société nationale d’électricité (SENELEC) a réduire ses pertes techniques et commerciales et à améliorer la fiabilité des services de l'électricité.

Le financement sera utilisé sur une période de cinq ans pour améliorer et moderniser le réseau de transport et de distribution de l'électricité. Il s’agira aussi de renforcer la transparence et la responsabilisation dans le secteur de l'énergie et de développer une stratégie à moyen et à long terme pour le secteur de l'énergie. Il permettra aussi d’améliorer les systèmes de facturation à la SENELEC en vue de réduire les coûts de collecte et les pertes liés à la fraude.

"Le développement de l'infrastructure énergétique est une composante clé de la stratégie de la Banque mondiale pour soutenir le développement économique au Sénégal et à travers le continent africain", a déclaré Jamal Saghir, Directeur de la Banque mondiale pour le développement durable, Région Afrique. «Le Sénégal est confronté à une crise de l'énergie, et ce financement aidera la compagnie nationale, la SENELEC, de fournir un approvisionnement fiable en électricité pour la croissance économique et améliorer le bien-être » a-t-il ajouté.


La performance commerciale de la SENELEC sera renforcée par l'installation de compteurs modulaires pour le prépaiement et de compteurs électroniques intelligents qui peuvent d'être lues à distance. Cet équipement répond aux normes internationales pour réduire la fraude. Le projet inclut également un appui pour l'introduction de lampes à basse consommation ainsi que des incitations par les prix pour que les clients réduisent leur consommation d’énergie.
"L'objectif du projet est d'accroître l'efficacité du secteur de l'énergie et la reddition de comptes», a déclaré Vera Songwe, Directeur des opérations la Banque mondiale pour le Sénégal. Mme Songwe a ajouté que "les Sénégalais exigent de leurs leaders élus des services toujours plus importants et de meilleure qualité et une meilleure gouvernance dans tous les secteurs productifs de l'économie, en vue de rétablir la croissance".

Le projet est en adéquation avec la nouvelle poussée du gouvernement pour améliorer l'efficacité du secteur de l’énergie et la diversification des approvisionnements en combustible, comme annoncé par M. Macky Sall, président du Sénégal, après la réunion du Conseil des ministres tenue jeudi a Diourbel.

«Nous espérons une mise en œuvre rapide et efficace du projet afin que les Sénégalais qui n'ont pas accès à l'électricité puissent bénéficier à terme de l'amélioration de l'accès à l’électricité et de la fiabilité du service ", a déclaré Stephan Garnier, charge du projet au sein de la Banque mondiale.

Le coût totale du projet qui est de 93,5 millions de dollars sera financé par le crédit de US $ 85 millions de dollars de l'Association internationale de développement (IDA) et par le gouvernement du Sénégal à hauteur de et 8,5 millions de dollars.