Connectez-vous S'inscrire
NDARINFO.COM
NDARINFO.COM


Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

France: Dieudonné contre-attaque et déclare « Valls m'a déclaré la guerre ».

Samedi 11 Janvier 2014

Dieudonné a annoncé qu'il renonçait à donner son spectacle Le Mur, interdit par la justice française, au profit d'un one-man-show consacré à l'Afrique, et de nature, selon lui, à calmer le jeu. Devant la presse, l'humoriste controversé a estimé qu'il n'y avait «plus d'affaire Dieudonné» puisqu'il avait renoncé à donner son spectacle interdit, soulignant que «dans un Etat de droit, il faut se conformer à la loi».

Alors que le préfet de police de Paris a interdit, vendredi soir, les prochains spectacles de l'humoriste au théâtre de la Main d'or, Dieudonné a annoncé un nouveau spectacle dès ce samedi, mais son théâtre parisien restait jusqu'à présent bloqué par la police.

A l'entrée, une centaine de partisans de Dieudonné s'étaient regroupés, entonnant tantôt La Marseillaise, tantôt des chants du polémiste.

Dans une vidéo postée sur internet, Dieudonné indique qu'il s'agit d'un spectacle de danse de mime et même de quelques mouvements de Taï Chi. Intitulé Asu Zoa (la face de l'éléphant en langue Ewondo du Cameroun), il a été écrit, précise-t-il, en trois nuits, et s'inspire de mythes ancestraux et de croyances primitives.

« Valls m'a déclaré la guerre », affirme Dieudonné, ajoutant qu'il y a eu « une non-violence extraordinaire à Nantes », où son spectacle « Le Mur » a été interdit pour la première fois jeudi soir. Le ministère de l'Intérieur, affirme-t-il, avait l'intention qu'il y ait des troubles.

Multirécidiviste

L'humoriste assure qu'il entre en résistance. Il demande à son public d'envoyer des chèques de 43 euros pour acheter le DVD de son spectacle interdit.

De son côté, Arno Klarsfeld, de l'association des Fils et filles des déportés juifs de France, annonce qu'il ne s'oppose pas à ces représentations, à la condition que l'humoriste s'engage à ne plus tenir de propos antisémites.

Par RFI