Connectez-vous
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Hommage de Imam Mouhammedou Abdoulaye Cissé à Sokhna Adja Salimata Ndiaye Mama 1er juin 1939 - 7 mars 2002

Jeudi 7 Mars 2019

Ce 7 mars 2019, enfants, famille et talibés se souviennent de leur Yayou Daara. Cette grande dame de cœur et de conviction, appelée affectueusement Yaye Adja pour certains, Sokhnassi pour d’autres ou Adja Saly. 

Elle a vécu en digne femme musulmane qui a su incarner avec rigueur et discrétion les valeurs cardinales islamiques : honnête, généreuse, sincère, humble et très respectueuse des droits des uns et des autres ... 

Elle a reçu de son vivant comme après son rappel à Dieu, les ngeuram de son époux et guide spirituel Serigne El Hadj Madior CISSE (RTA) en ces termes :
« Elle a vécu en épouse modèle, femme pieuse et vertueuse, et talibé tidiane dévouée. Elle a rejoint le royaume éternel en musulmane croyante et bienfaisante avec Islam, Imâne et Ihsâne ». 

Par ailleurs Yaye Adja était une bonne maman, éducatrice et protectrice, laissant derrière elle enfants et talibés orphelins et jusqu’à ce jour chaque parcelle de mur de sa demeure et chaque instant de notre vie nous rappelle son visage toujours rayonnant avec son sourire discret, son teint d’une noirceur d’ébène qui reflète celui de ses parents et aïeuls, je veux nommer Mama Fall Samba Cor, Madame Michelle Madiop Khary Gaye, sans oublier Aminta Khoury et Khady Khoury, Khoury Diop Boly Mbodj Madiaw Khorr et Abdoulaye Ndiaye de Yacine Abdoulaye Mar, Mbagnik ak Mamoutiam, Ndiaye Gouthia. 

Continues de reposer en paix auprès des illustres Saintes, des Sahabas, des Chouhadas et Prophètes. Amin. 

Que Le Tout Puissant déverse ses grâces infinies et sa lumière sur sa tombe bercée par l’appel des muezzins et les litanies des zikr du matin et soir et de la hadaratoul joumaa qu’elle a tant adorés ! Sigguil nga l’islam, Sigguil nga djigueen, Sigguil nga say mbok, Gaatié ngalama ! Tu nous manques Yaye Adja. 

Ina Lilahi wa inna Ileyhi Rajihoun 
Fatiha et likhlas 

 


Réagissez ! Vos commentaires nous intéressent. Cliquez ici !

1.Posté par linda mujer le 08/03/2019 05:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Salimata NDiaye, fille de Mama Fall Samba Cor et Abou NDiaye Yacine Mar Diop , avait un frère jumeau, Alioune NDiaye, dit "Carrara"". Est-il encore en vie?

2.Posté par Moustaf le 08/03/2019 14:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ce témoignage est émouvant. Chacun rêve d'avoir une mère dont il peut parler comme ça en disant la stricte vérité. Djiguène gni dèce na tchi yène.
Je considère que tout ce que dit cet imam est complet et authentique. Mais au Sénégal, on est tellement habitués aux témoignages de complaisance que de nos jours tout témoignage est reçu dans l'indifférence ou même le doute surtout quand il vient de la famille. Il aurait fallu interroger dans l'anonymat les voisins pour savoir ce qu'ils pensent de cette brave dame. On en saurait bien plus et peut-être même que les témoignages seraient encore plus élogieux que ceux de son fils imam.
Mais sama yaye mofi gueune dafa yombe bamou eupe. Kouko fi wakh kène doula déglou. Et pourtant, c'est cela que nous entendons à longueur d'année dans les baptêmes, les mariages et les décès.
Nagnou ragal borom bi.


PS
Faute d'orthographe dans le texte "Continues de reposer en paix auprès des illustres Saintes, des Sahabas, ...." , il faut écrire CONTINUE sans s au lieu de CONTINUES
Verbe du 1er groupe à l'impératif. Leçon CM2.
Français dafa dangereux tème nga souroukhe tchi kambe.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.