Connectez-vous S'inscrire
NDARINFO
NDARINFO.COM


Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Journée mondiale du Tourisme: le discours du maire de Saint-Louis.

Samedi 27 Septembre 2014

Voici le discours de Mansour FAYE, maire de Saint-Louis à l'occasion de la journée mondiale du Tourisme célébrée au plan national à Saint-Louis.


Monsieur le Ministre de la Gouvernance locale, du Développement et de l'Aménagement du territoire,
Monsieur le Ministre du Tourisme et des Transports Aériens,
Messieurs les Directeurs Généraux,
Honorables Députés,
Monsieur le Conseiller économique, social et environnemental,
Monsieur le Gouverneur,
Monsieur le Préfet,
Monsieur le Président du Conseil Départemental
Madame et Messieurs les Maires,
Monsieur le Conservateur du Parc National de la Langue de Barbarie
Monsieur le Président du Comité Inter villageois du Parc de la Langue de Barbarie
Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs, en vos rangs, titres et grades respectifs,
Chers invités,

C’est avec beaucoup de plaisir et une satisfaction sans commune mesure que j’assiste à la célébration de la Journée Mondiale du Tourisme. Ma satisfaction est d’autant plus immense que notre Département est choisi pour abriter cette édition.
A cet effet, tous les Maires des différentes communes, par ma voie, vous souhaite la bienvenue dans cette terre de Teranga. Votre présence nous honore au-delà de son utilité car elle nous permettra à coup sûr de mieux utiliser nos potentialités en matière de tourisme.

Chers autorités,
Le tourisme constitue le deuxième secteur pourvoyeur de devises après la pêche et le deuxième employeur après l’agriculture. Il contribue pour près de 7% au PIB de notre pays.
Et dans le cadre du Plan Sénégal Emergent (PSE), initié par le président Macky SALL, le tourisme est identifié comme un secteur prioritaire, placé comme tête de file de la grappe Tourisme, Industrie Culturelle et Artisanat d’Art (TICAA).
L’objectif ambitieux d’atteindre près de 1,5 millions de touristes en 2016 nécessite une réorientation dans l’approche et la gestion du secteur notamment en ce qui concerne le volet communautaire.

Chers participants,
Voila les raisons pour lesquelles le thème de cette édition 2014, Tourisme et développement communautaire, revêt un caractère spécial à travers, d’une part, son objectif de préservation de l’environnement et de développement durable et, d’autre part, de promotion d’échanges culturels de haute portée éducative et citoyenne, entre visiteurs et visités.
Car, faut-il le rappeler, le tourisme communautaire promeut une activité touristique proposée par le terroir et contrôlée par les populations locales, ce qui constitue un potentiel probant de vulgarisation du développement local.

Honorables invités,
Dans notre département, les projets mis en œuvre, notamment dans le Parc de la Langue de Barbarie, sont justement de nature à mobiliser les villages de la périphérie au service d’une aire protégée qui leur ouvre des perspectives pour un avenir meilleur.
C’est donc dire que placer le développement communautaire au cœur du secteur du tourisme, c’est entre autres :
• s’assurer que les communautés d’accueil sont tout aussi intéressées par les avantages économiques et sociaux, que par la préservation des ressources naturelles et du patrimoine culturel dont se nourrit le tourisme ;
• développer des activités maîtrisées, créatrices d’emplois directs comme indirects, et génératrices de revenus durables ;
• garantir régulièrement des programmes de capacitation des acteurs.
Pour rappel, le Programme de Développement Touristique (PDT), en marge des projets qu’il comporte, intègre tout un volet axé sur la formation en vue de contribuer à la professionnalisation des acteurs et à l’amélioration des prestations touristiques.

Monsieur le Ministre,
Vous en conviendrez avec moi que ces préoccupations rejoignent celles de l’Organisation Mondiale du Tourisme qui, tout en insistant sur le renforcement des capacités d’intervention des communautés locales, stipule dans le Code mondial d’éthique du tourisme (je cite :) « Les populations locales sont associées aux activités touristiques et participent équitablement aux bénéfices économiques, sociaux et culturels qu’elles génèrent ».

J’ose donc espérer qu’au sortir de ce conclave, des orientations simples, fiables et efficaces seront trouvées pour permettre à notre communauté de profiter des avantages comparatifs disponibles et non encore exploités.

Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs,
Nous vous souhaitons la bienvenue en terre saint-louisienne et surtout une réussite totale de cette édition 2014 afin qu’elle soit un pas de géant vers un tourisme plus participatif et plus profitable aux populations locales.

Merci de votre attention !