Connectez-vous
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

L’état d’avancement du SERRP jugé satisfaisant, à mi-parcours – vidéo

Jeudi 19 Mai 2022

Une mission de l’Agence de développement municipal et de la Banque Mondiale s’est imprégnée, la semaine dernière, de l’état d’avancement du projet de relèvement d’urgence et de résilience à Saint-Louis (SERRP). Après une réunion d’harmonisation avec le Gouverneur, le Préfet et les autres parties prenantes, la mission a démarré avec une visite du site de Dioubog qui abritera 500 maisons pour le relogement définitif des 170 ménages victimes de l’avancée de la mer sur la Langue de Barbarie. Ces populations jadis logées dans des abris de fortune à Kar Yalla et celles établies sur la bande à risque des 20 mètres, sont actuellement installées dans des unités mobiles d’habitations (UMH).


Les échanges avec les bénéficiaires ont permis aux équipes conjointes de mesurer l’impact des réalisations et projets sociaux mis en œuvre dans le cadre du programme. Elles ont permis également de mesurer l’effectivité des réponses efficaces et durables face à la problématique de la restauration de leurs moyens de subsistance.

 

 

Il convient de rappeler que le Serrp a pour objectif de « réduire la vulnérabilité aux risques côtiers des populations établies le long de la Langue de Barbarie et de renforcer la planification de la résilience urbaine et côtière de Saint-Louis ». Il est cofinancé par la Banque Mondiale et l’Etat du Sénégal pour sécuriser les populations de la Langue de Barbarie exposées aux effets des houles.