Connectez-vous S'inscrire
NDARINFO.COM
NDARINFO.COM


Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Le Mouvement ADN dénonce vigoureusement la monopolisation du Conseil municipal et départemental par BBY.

Vendredi 18 Juillet 2014

Le Comité Directeur de A-D-N salue le courage politique de son Président pour avoir posé un acte de haute portée politique à travers la candidature de défiance au poste de Premier adjoint au Maire.


En effet, après l’élection du Maire, une motion avait été demandée par la coalition Benoo Bokk Yaakaar pour proposer une concertation afin de mettre en place un bureau consensuel dans le but de respecter une longue tradition républicaine à la mairie de notre ville. Cette demande de motion accordée, les conseillers de la coalition sont sortis se concerter uniquement entre partisans de la même coalition. A la reprise de la séance, les conseillers des autres formations politiques ont déploré l’absence de concertation. Dans ces conditions, quelle était la logique de leur volonté de consensus ?

En réponse à cette attitude malhonnête, le président de A-D-N a immédiatement initié une candidature de défiance au poste de premier adjoint au Maire, en ayant,au préalable,aucun doute sur l’issue du vote. Par conséquent, nous prenons à témoin l’opinion publique saint-louisienne. A titre d’illustration, les coalitions AND DEKAL NDAR AK SOPI, AND LIGEY SUNU DEK et A–D-N NDAR CA KANAM cumulent 22 859 voix contre 13 138 pour BenooBokkYakaar et aucune d’entre elles n’est présente dans le bureau du Conseil municipal. Ce qui est inacceptable.


Cette démarche boulimique est scandaleuse. Le mode de scrutin actuel (rawgadu) biaise la démocratie et fausse la représentation des assemblées. Ilmérite d’être reconsidéré. Nous le disons pour l’avenir. Une réflexion sérieuse doit être menée dans ce sens par les acteurs, les spécialistes et les membres des mouvements de la société civile.
Pour l’intérêt supérieur des populations, nous invitons les autres forces politiques à prendre leur responsabilité de manière historique en faisant face à cette gestion solitaire manifeste.

Dans ces conditions, notre mouvement invite également toutes les forces de la vraie majorité qui signifie, à notre sens, non pas la majorité de siège mais la majorité des voix exprimées, à boycotter la gestion municipale et départementale.

Aujourd’hui, il est important de retenir que la coalition BBY a formé un bureau sans aucune autre coalition malgré leur remarquable score. Ces actes sont inquiétants car ils dessinent déjà la volonté d’une gestion nébuleuse. Cette démarche implique et impose que la coalition Benoo Bokk Yakaar devra assumer totalement et entièrement la gestion de la mairieet du département en face des populations.

En véritables sentinelles, les Conseillers du mouvement A-D-N resteront vigilants et porteront à la connaissance des populations toutes décisions ou informations qui iront à l’encontre des attentes et intérêts des populations de Saint-Louis.

ANDANDO DEFAR NDAR
A-D-N