Connectez-vous
NDARINFO.COM | Les News du Sénégal et de l'Afrique
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Le professeur Babacar Diop tabassé par des gardes pénitentiaires : Le Saes n'exclut pas de porter plainte.

Samedi 21 Décembre 2019

Le professeur Babacar Diop tabassé par des gardes pénitentiaires : Le Saes n'exclut pas de porter plainte.
 
Après deux semaines derrière les barreaux, le professeur Babacar Diop a finalement pu quitter la prison de Rebeuss vendredi en fin d’après-midi. Le Doyen des juges a décidé de la libération provisoire du leader des Forces démocraties sénégalaises (Fds). Le professeur d’université a reçu la visite de ses camarades du Saes, à son domicile, peu de temps après sa sortie de prison. 


Les discutions ont tourné autour de l'altercation qui s'est déroulée vendredi, en pleine journée, à la prison de Reubeuss. « C'est au moment de recevoir des visites que la situation a dégénéré », selon le désormais ex-détenu de la maison d'arrêt de Dakar. « On m'a insulté! J’ai été brutalisé. On m'a dit de regagner ma cellule et tout s'est enchaîné. Le garde s'est tourné vers moi, il m'a parlé en raillant, avec arrogance », a expliqué Babacar Diop à ses collègue professeurs. 


Le leader de Fds dit avoir été insulté par un surveillant pénitentiaire. Il n’en restera pas là. Invité à réagir sur les « violences contre Babacar Diop », Seydi Ababacar Ndiaye, ancien Sg du Syndicat Autonome de l'Enseignement Supérieur indiqué que « le Saes n’excluait pas de porter plainte auprès du procureur ». « Tout est envisageable. Il y a un préjudice d’image très fort pour notre camarades Babacar Diop et pour le Saes.  », a-t-il fait savoir.

Dakaractu