Connectez-vous S'inscrire
NDARINFO
NDARINFO.COM


Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Les non-dits de la candidature de Mansour FAYE aux législatives

Samedi 27 Mai 2017

Les non-dits de la candidature de Mansour FAYE aux législatives
Contre toute attente, Mansour FAYE, le maire de Saint-Louis, a déclaré publiquement, hier, son intention de diriger la liste de l’Alliance pour la République (APR) au sein de Benno Bokk Yakar (BBY) pour les législatives. Une démarche offensive qui va redonner du cran à la coalition au régime et tentant de décourager l’assaut d’un Manko Taxawu Sénégal très actif dans la vieille ville.

Deux perspectives s’offrent avec cette annonce qui provoque forcément la reconfiguration au sein de BBY de NDAR.

D’abord, une fois élu, le maire pourra se départir de son poste de ministre incompatible avec le titre d’élu à l’hémicycle. Une posture qui, pour certains, lui sera plus propice pour assurer ses prérogatives de maire, sans perdre sa marge de manœuvre, en temps que proche du président de la République.

Autrement, cette candidature serait juste une stratégie pour promouvoir son suppléant. Pour cela, Mansour FAYE démissionnera à la première session de l’Assemblée nationale et donner, ainsi, la place à son successeur sur la liste. Il restera donc ministre dans le Gouvernement.

Les leaders de BBY vont-ils entériner, dans leur globalité, cette décision du maire qui rétrécit les chances de récompenser la loyauté et l’engagement d’un responsable politique, sachant que Saint-Louis ne pourra briguer que deux sièges à l’hémicycle ? Les candidats déjà déclarés à la députation au sein de l’APR vont-ils lâcher prise devant l’immersion dans l’arène de leur leader ? Si l’annonce ne suscite pas une satisfaction totale de la famille « aperiste » et des alliées à Saint-Louis, elle risquera de provoquer  des frustrations internes et des votes sanction.

NDARINFO.COM