Connectez-vous
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Les principes de fonctionnement d’une entreprise dont l’ambition est de faciliter l’accès au crédit et d’impulser une économie locale ont été exposés, samedi à Saint-Louis, par son initiateur l’économiste Abdourahmane Sarr.

Lundi 22 Août 2011

Les principes de fonctionnement d’une entreprise dont l’ambition est de faciliter l’accès au crédit et d’impulser une économie locale ont été exposés, samedi à Saint-Louis, par son initiateur l’économiste Abdourahmane Sarr.
Devant un public composé essentiellement de membres d’institutions de micro-finances et de conseils de quartier, M. Sarr a présenté le Mouvement pour la renaissance des collectivités locales, la liberté et le développement (MRDL) ‘’qui cherche à trouver des solutions durables aux problèmes de financement de l’économie locale’’.

Partant du principe que les populations, pour accéder au crédit, se heurtent à des écueils ayant pour noms garantie et taux d’intérêt élevé, le MRDL se fixe pour ambition de mettre en place à travers des zones géographiques bien délimitées une institution financière permettant à ses adhérents de pouvoir échanger entre eux grâce à une monnaie locale.

‘’Les adhérents recevront des bons d’échange pour s’approvisionner sur le marché locale contre du CFA avec lequel une équivalence sera établie’’, a expliqué M. Sarr à l’initiative de ce projet en gestation.

La société financière aura le loisir d’utiliser cet argent déposé par ses membres pour les fructifier suivant des méthodes à établir pour permettre l’émission d’autres bons d’échange afin d’agrandir le cercle des bénéficiaire. Pour le moment cinq zones sont ciblées, selon M. Sarr qui cite outre la région de Saint-Louis, Thiès, Ziguinchor, Kaolack et Dakar.

Ces genres d’institutions financières locales existent dans plusieurs pays occidentaux mais ne se rencontrent sur le continent qu’en Afrique du Sud, renseigne l’économiste fixant pour 2012 le début des activités du MRDL.

Pour un début, le MRDL va disposer d’un capital propre et va compter sur l’adhésion populaire pour se développer, a affirmé M. Sarr qui a annoncé la formation imminente de relais à Saint-Louis pour vulgariser son projet.

Dans le conseil de surveillance du MRLD, figurent d’éminentes personnalités comme Mansour Kama, Mamadou Lamine Loum et Youssou Ndour dont ‘’la probité est suffisante’’ pour donner des garanties de l’engagement de l’initiateur du projet.

Il s’est présenté comme un économiste, représentant résident du Fonds monétaire international (FMI) au Togo sur le site de l’institution.

Le public a interpellé M. Sarr sur les contours de cette institution qui a suscité un intérêt certain auprès des intervenants qui sont impatients de le voir démarrer ses activités.


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.