Connectez-vous
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Lettre au Vénéré Guide Serigne Madior Cissé

Vendredi 30 Mars 2018

Lettre au Vénéré Guide Serigne Madior Cissé
Très cher Père, 
Vénéré guide, 
Ma référence !

« Ne pense pas que ceux qui ont été tués dans le sentier d’Allah soient morts. Au contraire, ils sont vivants, auprès de leur Seigneur, bien pourvus et joyeux de la faveur qu’Allah leur a accordée, et ravis que ceux qui sont restés derrière eux et ne les ont pas encore rejoints, ne connaîtront aucune crainte et ne seront point affligés. Ils sont ravis d'un bienfait d’Allah et d'une faveur, et du fait qu’Allah ne laisse pas perdre la récompense des croyants. » Sourate Famille Imran, verset 169 à 171.

Les années passent et se succèdent les unes les autres, mais la douleur due à l'immense perte d'un être sublime est toujours présente !

            Au crépuscule du 31 mars 2007, alors que nous sortions de la nuit du Maouloud, passée dans la ferveur et l'allégresse spirituelle, nul ne pouvait s'imaginer que vous vous apprêtiez à retourner vers l'Éternel après 88 ans de vie, combattant sur les sentiers d’Allah (apprendre, enseigner et adorer Allah à travers des retraites spirituelles périodiques).

            Vous avez laissé derrière vous toute une communauté orpheline qui continue de pleurer la perte de son guide spirituel Serigne Aladji Madior Cissé !

       Serigne ! Onze ans déjà, nous continuons à nous inspirer de vos précieux enseignements tirés du Coran et de la Sunna du Prophète dont vous avez su incarner, avec une grande rigueur, les principes et valeurs cardinales qui ont fait de vous un guide et une référence de notre époque !

            Très cher Père, nous rendons grâce à Allah de nous avoir mis sur le noble chemin tracé par votre vénéré guide Serigne Babacar Sy, qui en lui-même, était l'incarnation de la sounna.

            Très tôt, vous avez fait naître en nous l'amour et la passion du travail bien fait, vous nous avez donné le goût de la recherche en nous incitant très tôt à parcourir les rayons de la grande bibliothèque que vous avez su ériger  vous-même et qui aujourd'hui garde les plus rares écrits en théologie et autres domaines de la vie !

            Merci Vénéré Guide d’avoir su éduquer avec tact, pédagogie et belle exhortation votre famille, vos talibés et sympathisants ... Vos conseils sont aujourd'hui plus que présents dans tous les actes de notre vie !
Vous avez tenu à ce que nous allions les cultures arabo-islamique et européenne, tout en restant africains enracinés dans notre culture !

            Très jeune, vous avez organisé la famille comme un peloton militaire où chaque membre exerçait un rôle en respectant l'ordre hiérarchique ! On se levait à 5 h du matin et chacun faisait son lit avant d'aller aux toilettes, que chacun devait rendre propres après usage, et tous, jeunes garçons et filles se retrouvaient au grand salon dénommé Salon de midi (saalou midi en ouolof, du fait que vous y receviez les fidèles tous les jours à midi), pour y réviser quelques sourates du coran avant d'aller à l'école ...

         Dans nos oreilles, résonne encore votre belle voix grave qui nous disait « apprenez à être responsables et autonomes, car vos parents ne sont pas éternels ».

Et encore, « soyez unis et aimez-vous entre frères et sœurs d'un amour fraternel et spirituel », « soyez solidaires », « évitez d'être fainéants et paresseux » …

Tellement de principes qu'on était loin de savoir que vous étiez en train de former des leaders au sens large du terme ! 

         Dieradieuf Cissé !
L'élégance  morale était  au rendez-vous dans tous vos actes : habillement, relations sociales et comportement ...et vous aimiez à dire « je veux vous voir toujours presque parfait comme si c'était jour de Tabaski ! », Vous avez fait naître en nous  l'amour du « donner », en disant souvent que l'on ne reçoit que ce que l'on a donné.
Au soir de votre vie, il est arrivé que vous nous dites « la colère et la haine ne sont pas des valeurs à hériter, je vous exhorte à être ouvert et à tendre une main généreuse à tous, même à vos ennemis, vous en serez divinement récompensés ».   

Ces réminiscences pour rendre grâce à Allah de vous avoir eu comme papa, guide, ami et référence !

            Cher papa, nous ne vous oublierons  jamais et prions que Ya Rahmane déverse sur votre âme pure ses GRÂCES INFINIES et Ya Haafizou continue de veiller sur votre famille, vos talibés et vos fidèles. Amin !

          Merci Cissé Madior Awa Sarr Goumba Cissé Anta Fall ... Reposez-vous en toute quiétude  dans les célestes jardins de firdaws, le repos de l’esclave récompensé par Son Seigneur de la plus belle des récompenses, auprès de vos parents et maîtres spirituels. Amin !

Mes hommages à Mame Astou Gaye, à Yaye Adja Salimata et à tous ceux qui sont autour de vous ...

Votre fidèle serviteur 
Votre dévoué 
Mouhammedou Abdoulaye Cissé
Imam de la Grande Mosquée Ihsâne – Bienfaisance
Saint-Louis du Sénégal

 
 


Réagissez ! Vos commentaires nous intéressent. Cliquez ici !

1.Posté par DIOP le 01/04/2018 10:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Que le tout PUISSANT agrée toutes ses œuvres et exauce toutes ses prières. AMINE

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.