Connectez-vous
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Malaise au sein de la Mutuelle d'épargne et de crédit de la Feprodes: Difficultés de recouvrer une dette globale de 400 millions

Samedi 3 Août 2013

Malaise au sein de la Mutuelle d'épargne et de crédit de la Feprodes: Difficultés de recouvrer une dette globale de 400 millions
La présidente du conseil d'administration de la mutuelle d'épargne et de crédit (Mec) de la fédération des associations et groupements des femmes productrices du delta et de la vallée du fleuve Sénégal (Feprodes), Mme Penda Gueye Cissé, a tenu hier un point de presse pour attirer l'attention des pouvoirs publics sur la situation pénible et désagréable qui prévaut au sein de cette institution de microfinance, relative à une attitude anormale adoptée par certains membres véreux de la fédération qui doivent près de 400 millions Cfa à la Mec/Feprodes.

Face à la presse, Mme Penda Gueye Cissé a précisé que ces membres véreux, qui ont inscrit leurs activités délictueuses dans le cadre de ce qu'elle considère comme une "délinquance financière", sont des élus locaux, des présidents de Gie ou autres groupements de promotion féminine, des responsables d'organisations paysannes, etc.

A ce propos, elle a invité les les organisations des droits de l'homme à intercéder en leur faveur en vue de les aider à contraindre ces membres véreux à rembourser dans les plus brefs délais ces 400 millions Cfa à la Mec/Feprodes, mise en place le 10 janvier 1999 et polarisant 6 agences, 1 guichet et 35 caisses villageoises et de quartiers dans les trois départements de la région de Saint-Louis.

Le constat amer, a-t-elle poursuivi, est que l'exercice 2012 est caractérisé par une hausse du Par (Portefeuille à risques). L'encours de crédit a baissé par rapport à 2011 en raison du volume important d'impayés.

Le rapport du conseil de surveillance de cette mutuelle, a-t-elle souligné, signale de graves manquements constatés durant l'exercice 2012. Certaines présidentes et membres de comités se sont permis d'utiliser des analphabètes pour créer des groupes et utiliser ces dernières (avec d'autres complices) pour détourner l'argent destiné à la commercialisation du riz. Ils se sont partagés ensuite cet argent en attribuant des miettes aux vrais destinataires. La mutuelle n'arrive pas à rentrer dans ses fonds. Ces mêmes membres ont également créé des groupes fictifs pour faire disposer de crédits de campagne à leurs proches qui n'ont jamais remboursé.

A en croire Mme Penda Gueye Cissé, l'institution a déjà pris toutes les dispositions nécessaires pour rentrer dans ses fonds.
Mbagnick Kharachi Diagne


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.