Connectez-vous
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Mary Teuw NIANE : Les sociétés de pari menacent nos enfants

Lundi 28 Novembre 2022


Ces derniers temps, nous constatons des publicités agressives sur les chaînes de télévision nationales et internationales de sociétés de paris, de loterie, etc. Même les télévisions Sénégalaises font à l’instar de leurs homologues présentes sur certains bouquets des paris.


Mary Teuw NIANE : Les sociétés de pari menacent nos enfants
Mon attention a été attirée durant le week-end par des jeunes avec qui j’ai échangé. 
En effet, les paris, notamment sportifs, se font de plus en plus via des applications sur le téléphone portable. 
Ce mette nouvelle pratique permet aux enfants, via les applications des sociétés de transfert d’argent, de parier sans aucune difficulté à l’insu de leurs parents et même de leurs amis. Les gains aussi sont récupérés par ce procédé.
Cette pratique nouvelle des paris, dangereuse pour les enfants, passe totalement inaperçue. 

Elle rappelle l’installation des machines à sous à Dakar à la Médina. Face à l’émotion suscitée, le Gouvernement de l’époque avait interdit ces machines à sous. 

Il est clair que le désespoir est aussi un marché pour s’enrichir. 

La jeunesse est sans emploi, au bord du désespoir et même beaucoup de jeunes succombent au voyage suicidaire par l’Atlantique, le désert du Sahara et la Méditerranée. Elle veut s’en sortir, aider ses parents et vivre décemment. 
L’opportunité de d’enrichie rapidement, surtout à faible frais, est tentante. 

Face à l’effondrement des valeurs morales et à la pression d’une publicité qui touche leur corde sensible, peu de jeunes peuvent résister. 

Grâce au numérique, le cancer des paris, en silence, s’étend dans la jeunesse. Il touche de plus en plus les enfants mineurs à l’insu de leurs parents. 

Comme le tabac, la drogue, l’accoutumance va bientôt s’emparer de beaucoup de jeunes avec les conséquences sociales néfastes pour la société.

Il est temps que les autorités prennent des mesures claires, précises et dissuasives sur toute la chaîne pour dissuader les enfants mineurs à parier et obliger les sociétés de paris à établir des dispositifs efficaces qui empêchent les enfants mineurs de parier sous peine d’être interdites.

Ces mesures doivent aller de la publicité jusqu’aux dispositifs de sécurité. 

Les publicités sur les paris notamment sportifs se font comme pour n’importe quel produit de consommation courante sans alerte sur leur dangerosité pour les enfants. Aucun verrouillage n’empêche un enfant de transférer de l’argent de son portable pour parier. 

Au-delà de nos valeurs morales et religieuses, il s’agit de protéger notre jeunesse. 
La valeur travail, déjà affaiblie, indispensable à la construction d’une société saine qui cultive l’émulation, va définitivement s’effondrer sous les coups de boutoir des vendeurs de rêves inaccessibles à la majorité et des trafiquants de narcotiques de toute sorte.

Il est urgent que le Gouvernement prenne des mesures avant qu’il ne soit trop tard.
Je vous souhaite une excellente journée sous la protection divine.

Dakar, lundi 28 novembre 2022
Mary Teuw Niane