Connectez-vous S'inscrire
NDARINFO
NDARINFO.COM


Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Mondial 2018 – Khadim Ndiaye : « je ne crains pas Lewandovski »

Mardi 12 Décembre 2017

Pour sa deuxième participation à une phase finale de Coupe du monde, le Sénégal est logé dans la poule H, avec la Colombie, la Pologne et le Japon. Une poule que les gens trouvent plus ou moins abordable. A en croire le gardien des Lions, Khadim Ndiaye, il faudra y aller sans faire de calculs et jouer les coups à fond.

Au Sénégal, ce tirage a suscité plusieurs réactions. Si les uns estiment que c’est à la portée des Lions, d’autres invitent la bande à Sadio Mané à la prudence. Mais pour Khadim Ndiaye, il ne faut pas y aller avec des calculs.

 

« Dieu nous a donné notre chance. Nous allons la saisir jusqu’au bout à la Coupe du monde prévue en Russie en juin prochain. On va prier pour qu’on s’en sorte déjà au premier tour. Je ne crains aucun joueur, ni Lewandovski, ni aucune équipe. Qu’elle s’appelle la Pologne, la Colombie ou le Japon, cela m’importe peu », a déclaré le portier international sénégalais, joint hier à Conakry.

De l’avis de l’ancien portier du Jaraaf de Dakar, toutes les équipes qualifiées se valent. « Si c’était une affaire de grands joueurs seulement, l’Argentine de Messi ou le Portugal de Cristiano aurait remporté la Coupe du monde. Ce seront des rencontres de combattants, de gladiateurs. Or, un gladiateur ne meurt jamais facilement au combat. Nous respectons nos adversaires du groupe, mais nous n’allons jamais baisser la garde », a fait savoir le dernier rempart des « Lions ».

Comme ses autres coéquipiers, Khadim Ndiaye espère être au mieux de sa forme pour aller à Moscou. « Je compte donner le maximum de moi-même pour être au top à la Coupe du monde et faire en sorte que le drapeau du Sénégal soit bien dressé en Russie. Nous allons tout faire pour qu’après la Coupe du monde nous soyons plus cotés », a-t-il indiqué.

Le portier du Horoya AC n’en doute pas. Les « Lions » ont leur mot à dire au prochain Mondial. « A chaque fois que je parle, on dit que je suis fou. Moi, je ne connais que la gagne. Gagner, toujours gagner, c’est cela que je connais. Nous ne serons pas en Coupe du monde pour faire de la figuration », a-t-il rappelé.

AS Sports