Connectez-vous
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Passation des marchés du MCA: 20 PME en formation à Saint-Louis

Mercredi 21 Septembre 2011

 Passation des marchés du MCA: 20 PME en formation à Saint-Louis
Vingt chefs de petites et moyennes entreprises (PME) ont bénéficié d'une session de formation sur les procédures de passation des marchés du MCA (Millenium Challenge Acount) et le montage des offres, organisée récemment dans la capitale du Nord par les responsables du projet AMADE (Accès aux marchés de l'Aide au Développement).

Selon le point focal de ce projet, Abdoul Aziz Sabaly, l'objectif général visé à travers cette formation est de renforcer les capacités des membres de l'Union Nationale des Chambres de Commerce, d'Industrie et d'Agriculture du sénégal sur la passation des marchés du MCA.

Pendant trois jours, les participants ont été amenés à comprendre le cadre général de gestion de la commande publique afin de connaître les procédures de passation des marchés, d'identifier les opportunités d'affaires avec le MCA, les alliances stratégiques pour la commission des offres, d'élaborer des offres techniques et financières répondant aux critères de qualité et de se conformer aux règles d'exécution des marchés du MCA/Sénégal.

Les organisateurs de ce séminaire ont mis en place un vivier d'experts pour la supervision, l'animation des ateliers et la rédaction des cahierqs de charge.

Le secrétaire général de la chambre de commerce de Saint-Louis, Moussa Ndiaye, s'est réjoui de cette session de formation bien organisée par AMADE et qui permettra désormais aux opérateurs économiques de la région d'élaborer des projets bancables, de mettre en place des consortium et autres regroupements de PME en vue de proposer des offres recevables et d'accéder aux marchés.

M. Sabaly a rappelé qu'AMADE est un projet de la Conférence Permanente des Chambres Consulaires Africaines et Francophones (CPCAF), qui a pour objectif d'aider les entreprises locales à accéder aux marchés de l'Aide au Développement. Il est financé par l'Organisation Internationale de la Francophonie pour 23 pays francophones, pour un coût global de 1 million 600.000 euros et pour une durée de quatre ans (2009/2013). L'Union Européenne aussi, à travers PRO/INVEST (structure financière internationale), a financé ce projet pour l'année 2010, à hauteur d'1 million d'euros et pour le compte de 8 pays de la zone UMOA.

Mbagnick Kharachi Diagne


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.