Connectez-vous
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Pétrole Et Gaz : Le secteur privé demande à l’Etat de légiférer le « local content »

Vendredi 27 Avril 2018

« Nous ne sommes pas encore prêts. L’Etat doit légiférer pour soutenir le privé national comme au Ghana, Angola, Nigéria… », a lancé Birame Diouf, ancien agent de la société Petrosen. C’était, mercredi lors de l’annonce de la tenue prochaine d’un salon au mois de mai à Dakar et qui vise à offrir un cadre d’informations et d’échanges pour les pétroliers sénégalais. Cela en perspective de 2021-2022, années où les premiers barils doivent commencer à tomber. 

Cette rencontre a été initiée par l’Association sénégalaise pour le développement des énergies en Afrique (Asdea), une plateforme qui regroupe des professionnels du métier de l’énergie qui ont plus de 30 ans d’expérience et qui veulent apporter leur appui. 

Ce rendez-vous avec des experts internationaux va aider le secteur privé sénégalais à mieux saisir la question du pétrole. Il mettra le privé en contact avec d’autres professionnels. L’objectif étant de travailler ensemble. Selon M. Diouf, il faut organiser le privé sénégalais pour qu’il prenne de l’avance quand ces découvertes seront là. 

Cette préparation va permettre aux pétroliers sénégalais de mieux assurer l’offre locale ou le « local content » aux partenaires étrangers qui sont dans le secteur du pétrole au Sénégal. 

Pour Mohammad Abdallahi Seck, Secrétaire général de l’Asdea, le Sénégal va devenir un pays pétrolier. Les pétroliers veulent aussi avoir leur part d’offres de contenu local quand les exploitations vont commencer. Et ce contenu prend en compte les emplois, les achats auprès des Sénégalais et les offres de services sénégalais. Pour cela, dit-il, il faudrait qu’ils soient informés. L’intérêt de cette réunion est que le secteur privé sénégalais trouve son compte dans le marché du pétrole à tous les niveaux (approvisionnement, transport…). 


Walf Quotidien


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.