Connectez-vous
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Saint-Louis : Les arabophones dénoncent la ‘’discrimination’’ à leur égard

Mardi 13 Avril 2021

Souleymane Gadiaga, le coordonnateur national du Mouvement des arabophones du Sénégal (MAS), a dénoncé, dimanche, à Saint-Louis (nord), la ‘’discrimination’’ dont sont victimes les spécialistes de la langue et de la civilisation arabes.
 
‘’Nous ne nous retrouvons pas dans le système public sénégalais. Cette discrimination (…) nous pousse à mettre en place un mouvement représenté dans tous les départements et toutes les communes’’, a soutenu M. Gadiaga.
 
‘’Les arabisants veulent plus de considération et dénoncent la discrimination qu’ils subissent dans les services publics. Ils pensent disposer de toutes les qualités des responsables, voire des leaders, grâce à leur éducation, leur intelligence et leur savoir-faire’’, a-t-il argué, face aux journalistes, en marge de l’installation du bureau régional du MAS de Saint-Louis.
 
Le nombre d’arabisants ne cesse d’augmenter considérablement depuis quelques années, a souligné Souleymane Gadiaga, évoquant la nécessité pour eux de défendre leurs intérêts.
 
Le MAS va identifier les ‘’difficultés’’ de ses membres en matière d’éducation, de formation, d’entrepreneuriat et d’insertion sociale, selon son coordonnateur national.
 
Après avoir rencontré le président de la République, les dirigeants du MAS vont tenir un congrès les 16 et 17 avril, a-t-il annoncé.
 
‘’Les imams et les maîtres coraniques sont concernés, mais (…) nous ne pouvons pas tous les informer. C’est pourquoi, juste après cette rencontre, nous allons leur rendre visite pour mieux échanger avec eux’’, a expliqué Bara Diop, l’un des leaders du Mouvement des arabophones du Sénégal.
 
Doulo Sow a été élu coordonnateur régional du mouvement à Saint-Louis.

APS
 


Réagissez ! Vos commentaires nous intéressent. Cliquez ici !

1.Posté par Paracétamol le 13/04/2021 16:12 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Et quelles sont concrètement les discriminations subies ?
L'arabe n'est ni langue officielle, de l'administration, de l'enseignement ni langue nationale, ethnique, culturelle, traditionnelle.

2.Posté par Paracétamol le 13/04/2021 16:12 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Et quelles sont concrètement les discriminations subies ?
L'arabe n'est ni langue officielle, de l'administration, de l'enseignement ni langue nationale, ethnique, culturelle, traditionnelle.

3.Posté par Pfff le 16/04/2021 21:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Et après on aura les pularophones, les anglophones, les sérérophones, etc.

Les concours de l'administration publique sont ouverts à tous les sénégalais !

Les discriminations dont ils parlent n'existent que dans leurs têtes.

Montez des boîtes si vous êtes compétents !


4.Posté par Gaye le 18/04/2021 01:44 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
J'ai un point important

5.Posté par Sene le 20/04/2021 01:16 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Notre langue officielle est le Français.
Il faudrait imposer à qui prétend un emploi dans la fonction publique la maîtrise à l’écrit et à l’oral d’au moins deux langues étrangères dont le Français : niveau brevet ou Bac selon la fonction visé

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.