Connectez-vous S'inscrire
NDARINFO
NDARINFO.COM


Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Saint-Louis: déclaration du nouveau mouvement politique l'AS ( Les acteurs surs) de la République

Jeudi 31 Octobre 2013

Nous éprouvons plus que jamais le sentiment que nous devons aller au bout de nos engagements. C'est pourquoi nous nous tournons vers vous, les Saint-louisiens, dont nous savons, pour vous avoir beaucoup rencontré ces derniers mois que vous voulez donner un sens à l'avenir de votre chère ville « Saint-Louis ».
Saint-Louis, ville phare du Sénégal, ancienne capitale de l'AOF, grenier intellectuel et politique du Sénégal, centre de la culture et de la Civilisation Africaine, a aujourd'hui perdu son caractère luisant.

De régime en régime, la gestion municipale de la vieille ville s'est faite autour de clans au détriment des intérêts des populations. Depuis le transfert de la capitale de Saint-Louis vers Dakar, les seules réalisations effectuées dans la ville tricentenaire l'ont été sous le magistère de feu Ousmane Masseck Ndiaye. C'est le moment de lui rendre un vibrant hommage. Que la terre de Touba lui soit légère ! L'arrivée de l'actuelle équipe municipale qui avait suscité beaucoup d'espoir et d'engouement n'a été que regret et déception. Les difficultés et manquements ci- après renseignent suffisamment et manifestement les échecs de l’équipe municipale en exercice:
Saint-Louis est sale, les ordures trainent partout.

Saint-Louis est mal éclairée, l'insécurité s'est installée, le danger est permanent.
Les projets chers aux Saint-Louisiens acquis grâce à la coopération décentralisée sont détournés ou rangés aux oubliettes. Ce n'est qu'entre autres, le calvaire du vécu quotidien des Saint-louisiens.
Cette situation catastrophique qui a peint le tableau noir de notre vieille ville a réveillé en nous notre fibre saint-louisienne.

Par ailleurs, notre engagement militant et notre détermination sans faille ont toujours marqué notre parcours exemplaire au sein du parti démocratique sénégalais.

Cependant, l'indiscipline devenue une caractéristique du PDS s'est accentuée depuis l'installation d'un coordonnateur qui sans méthode et sans organisation privilégie l’unilatéralité. Une seule personne décide et le parti est devenu son patrimoine.

Aujourd'hui, la frustration est d'autant plus réelle que les conditions objectives de l'élaboration d'un projet de société crédible porté par le Parti Démocratique Sénégalais pour notre vieille ville semblent impossibles. À ce passif, nous ajouterons le tort considérable peut être même irréparable que l'installation des comités électoraux a fini de provoquer. Le transfert par certains responsables de leurs lieux de vote, le mutisme de grands leaders, et une division persistante ont fini de ternir l'image et la réputation de ce grand parti.
Dans le passé et tirant prétexte des élections locales de 2009, nous avions tiré sur la sonnette d’alarme en indiquant l’impérieuse nécessité de se regrouper comme un seul homme, loin des tendances et des intérêts crypto- personnels en lançant un cri de cœur : l'unité ou le déclin.

Malgré cet appel les responsables sont restés aphones et ont continué l’entreprise de désunion et de désorganisation du parti.
Partant de ce constat amer qui mine notre parti, la révolte de la nouvelle génération a sonné.

Elle exprime le réveille de la conscience citoyenne de tous saint-louisiens, gage de l’affirmation de l’émergence de notre ville, sous le saut d'un Saint-Louis NOUVEAU, d'un AUTRE Saint louis.
La réalisation de cette ambition passera nécessairement par l’unité des saint-louisiennes et saint-louisiens dans l’acceptation de la diversité dans sa plus noble expression. Tous ceux qui ont toujours pensé Saint-Louis et tous ceux qui ont Saint-Louis dans le cœur et dans l'âme se joindront à nous en vue de former une équipe dynamique et gagnante. En conséquence, à ceux qui pensent que Saint-Louis a aujourd’hui besoin d'un SURHOMME détrompez-vous.

En réalité, Saint-Louis a juste besoin d'hommes Surs.

C’est dans cette dynamique que des hommes et des femmes engagés se sont tous spontanément levés avec courage et détermination pour porter le mouvement, les AS (Acteurs Surs) de la République, ce mouvement regroupe des hommes et des femmes qui ont accumulés beaucoup d’expérience dans la gestion des affaires de la cité. Ils regroupent également les jeunes leaders que nous sommes, qui portent espoir et qui s’engagent à porter haut le flambeau pour que nous redéfinissions et redessinions les lignes d'un Saint-Louis nouveau avec comme socle absolu : la Téranga Saint-louisienne. Les AS (Acteurs Surs) de la République dans une démarche participative et inclusive qui n’épargnera aucun secteur engageront des rencontres citoyennes hebdomadaires et de grandes conférences républicaines à l’issu desquels un Mémorandum, soumis à la validation populaire, sera présenté au Président de la République Macky SALL. Et aussi le profil idéal du candidat maire, que nous porterons lors des prochaines élections locales, sera décliné.

Nous sommes très à l'aise et sans aucun complexe ; les Saint-louisiens nous respectent pour ce que nous avons fait dans le passé pour ce que nous faisons et pour ce que nous voulons faire.

En définitive, l'acte que nous venons de poser est historique. Chacun aurait pu se cramponner à l'amertume, mais non, Saint-Louis compte beaucoup pour nous. Entre nous, seul Saint-Louis a compté et c'est fort de cela que nous partageons ce slogan '' Saint-Louis d'abord ''.

Des questions aussi cruciales que le périmètre communal, des absurdités géographiques sur le découpage administratif, l'inexistence de commune d'arrondissement à Saint-Louis, la non-appartenance de l'université Gaston Berger à la commune, sont des prétextes valables pour mobiliser tous les saint-louisiens et avec eux le Président de la République son Excellence Monsieur Macky Sall, pour corriger ces erreurs fondamentales.
Les AS de la République vont constituer une alternative crédible jouant d'abord au-delà des clivages partisans et des chapelles politiques, le rôle de la défunte convention des Saint-louisiens, et ensuite de sentinelle de la démocratie et de la bonne gouvernance tant locale que nationale pour une meilleure prise en charge des préoccupations des populations.

Aujourd'hui, nous allons nous mobiliser pour tracer ensemble un chemin d'espoir et d'espérance, afin de tout faire pour que Saint-Louis se redresse et retrouve sa place dans le concert des villes émergentes. Saint-Louis mérite plus et pour Saint-Louis aucun sacrifice n'est de trop.

Les AS vont relever les défis importants, trouver le chemin de l'émergence, c'est ça le vrai combat. De ce fait, nous allons jouer notre rôle d'avant-gardiste et de fer de lance à Saint-Louis tout en nous engageant à la gestion de la cité en particulier et du Sénégal en général. Ainsi, des questions nationales comme l'emploi des jeunes, la paix en Casamance, la réforme des Institutions, l'Acte III de la décentralisation, doivent constituer des moments forts de consensus larges de la part de tous les acteurs de la scène politique et des membres de la société civile comme déjà exprimés par le Président de la République son Excellence Macky Sall.

Dans ce même ordre d'idées, nous proposons que l'article 104 alinéa 1 du code des collectivités locales qui stipule : « Le maire et ses adjoints sont élus pour la même durée que le Conseil municipal. », soit révisé et libellé comme suit : « Le Maire est élu pour la même durée que le Conseil municipal, et les adjoints élus pour un an renouvelable».

Le temps et l'importance de la mission nous poussent tous à abandonner progressivement et définitivement nos mauvais réflexes, à joindre toutes nos forces et à prendre la ferme intention de travailler pour cette lourde tâche à la fois glorieuse et délicate.

En dernière analyse, notre très chère cité a besoin de tous ses fils et filles et du haut de cette tribune, nous saisissons cette opportunité pour lancer un appel solennel à nos illustres concitoyens:
El hadji Ousseynou Diouf, double ballon d’or
Alioune Badara Diagne Golbert,
Diagna Ndiaye,CIO
Pape Diouf (Marseille),
Jacques Diouf (FAO),
Colonel Momar Gueye,
Cheikh Amar TSE,
La Première Dame du Sénégal Marième Faye Sall.
Nous avons, entre autres comme mission de les rassembler tous autour de l'essentiel pour que Saint-Louis puisse retrouver son lustre d'antan.