Connectez-vous
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Saint-Louis:plaidoyer pour la délocalisation et la restructuration de Nguet-Ndar

Mercredi 21 Juin 2017

Saint-Louis:plaidoyer pour la délocalisation et la restructuration de Nguet-Ndar
Le secrétaire général du comité d’initiative des pêcheurs et mareyeurs de Saint-Louis, Yally Fall, a souligné la nécessité de délocaliser et de restructurer le quartier de Nguet-Ndar qui est confronté à des problèmes d’insécurité liés à l’avancée de la mer.
 
Le président Macky Sall est attendu jeudi à Saint-Louis pour remettre des équipements aux pêcheurs de la Langue de Barbarie et un appui financier aux 629 familles de pêcheurs rapatriés de la Mauritanie.
 
"Ngueth-Ndar fait face à une menace d’érosion côtière, avec des risques écologiques et de géo-système, avec l’avancée de la mer, mais également une rareté des ressources", a rappelé dans un entretien avec l’APS, le secrétaire général du comité d’initiative des pêcheurs et mareyeurs.
 
Yally Fall estime nécessaire la délocalisation et la restructuration de Ngueth- Ndar pour résoudre les problèmes d’insécurité, de promiscuité et de délinquance notés dans ce quartier historique de Saint-Louis.
 
Il dit approuver la démarche de l’Etat qui, selon lui, est en train de trouver des solutions durables au profit des populations qui partagent difficilement ces mètres carrés de concession.
 
Selon lui, le comité est en train de mener une campagne de sensibilisation auprès des populations sur la nécessité de restructurer et de délocaliser le quartier Ngueth-Ndar. 
 
"Mais au préalable, il faut des mesures d’accompagnement afin de permettre aux pêcheurs de continuer leurs activités de pêches vers ces zones d’accueil", a-t-il plaidé.
 
Il a rappelé que ces populations ont d’abord pratiqué la pêche fluviale, puis celle artisanale dans le but de mener des activités génératrices de revenus, qui, aujourd’hui, sont devenues un des moteurs de croissance de l’économie nationale.
 
Yally Fall a rappelé que l’histoire du quartier de Ngueth-Ndar remonte à l’époque post-colonial. Les populations qui la composent aujourd’hui, sont venues du sud de la Mauritanie et de l’ancien empire du Ghana.
 
Créé dans les années 1400 à 1500, Nguet-Ndar est le premier quartier de la ville de Saint-Louis, le plus peuplé du Sénégal, voire de l’Afrique. Il a une superficie de 17 hectares, où vivent 40.000 habitants qui sont essentiellement des pêcheurs. Il comprend trois secteurs, Lodo nord, Poud kholle centre et sud Dack.

e président du comité d’initiative des pêcheurs et mareyeurs rapatriés de la Mauritanie, Mbaye Dièye Sène, a de son côté salué la décision du président Macky Sall, d’assister les 500 familles rapatriées de ce pays voisin.
 
Il a appelé le chef de l’Etat à engager des négociations avec la partie mauritanienne pour la signature d’accords de pêche acceptables pour les deux parties, particulièrement pour les pêcheurs de Nguet- Ndar.

APS


Réagissez ! Vos commentaires nous intéressent. Cliquez ici !

1.Posté par biirou tioman le 23/06/2017 22:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
il ne s'agit pas juste d'accompagner, il faut aussi éduquer et au besoin imposer des normes de vie bienséantes à ces gens qui croient que le monde commence à guet-ndar et s'y termine.
Anecdote: "en octobre de l'année 2016, j'ai rencontré trois jeunes adolescents qui allaient à la pêche à pikine sur de frêles esquifs en polymère blanc qui servent d'emballages aux frigos et télévisions, je leur ai demandé pourquoi ils n'étaient pas à l'école en ce moment, ils m'ont répondu textuellement;"gnoune ay mool la gnou". Nous sommes des pécheurs.
En somme, aller à l'école est incompatible avec la situation de fils de pécheur. Quelqu'un m'a dit qu'à guet-ndar, on oppose Pécheur à fonctionnaire( toute personne qui exerce un travail salarié).
Vous urez beau reloger, restructurer, aménager, cela n'aura aucun effet si les guet-ndariens n'imitent pas les pecheurs des autres zones qui diversifient leurs activités et envoient leurs fils étudier.
Le grand probleme des guet-ndariens est le fait qu'ils ignorent ce qu'est la péche durable, pour eux point de répit quand le poisson est là.
ils prennent tout ce qu'ils peuvent et jettent le reste sur les rives du fleuve, ce qui empeste dans la ville. Ce dont ce quartier a le plus besooin, c'est d'EDUCATION

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.