Connectez-vous
NDARINFO.COM
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Saint-Louis : une phase importante franchie dans le paiement des indemnités de déplacement.

Jeudi 14 Mars 2013

Saint-Louis : une phase importante franchie dans le paiement des indemnités de déplacement.
Le trésorier payeur régional de Saint-Louis, Cheikh Ndiaye, a affirmé qu’une phase importante a été franchie dans le règlement des indemnités de déplacement des enseignants, reconnaissant que ses services étaient confrontés à l’irrégularité ou à l’omission de certains éléments des dossiers.

‘’On avait juste demandé une régularisation et cela a été fait, et les paiements ont été effectués’’, a dit M. Ndiaye, lors d’une rencontre avec la presse, jeudi.

Une rencontre dont l’objectif était d’imprégner les journalistes du mode de fonctionnement de ce service qui a sous sa tutelle les régions de Matam et Saint-Louis.

Les enseignants réclament depuis quelques semaines, à travers des grèves et des débrayages, le paiement des indemnités de déplacement qui leur sont dues au titre des examens. Une partie de celles qui sont relatives au baccalauréat ont toutefois été payées.

‘’Une bonne partie de ces indemnités a été réglée’’, a signalé le trésorier-payeur, affirmant qu’il n'y a pas sur ce plan de difficultés insurmontables. Le trésor ne peut payer que sur la base des textes en vigueur au plan national, a-t-il expliqué.

Il a insisté sur l’importance de Saint-Louis sur l’échiquier national, évaluant à environ 1 milliard 400 millions l’éventail des décaissements effectués mensuellement par ses services.

Le trésor fait office de conseiller pour le maire. ‘’Nous ne pouvons imposer nos avis si nous ne sommes pas sollicités’’, a-t-il toutefois fait remarquer. Selon lui, ‘’avant le vote du budget’’, les services du trésor ‘’peuvent être saisis pour émettre des avis sur l’opportunité ou non de procéder à certains investissements’’.

‘’Nous n’avons jamais connu des problèmes de trésorerie, mais il peut arriver que les engagements faits par un ordonnateur de crédit soit en-deçà des lignes budgétaires dont il dispose et, dans ce cas, nous le signifions aux intéressés’’, a dit M. Ndiaye.

Pour le trésor, du 25 au 5 de chaque mois, les salaires et les pensions des retraités sont prioritaires sur tout, a déclaré M. Ndiaye, signalant que, depuis son arrivée à Saint-Louis, les mandats sont payés au plus tard 72 h après leur dépôt.



APS