Connectez-vous S'inscrire
NDARINFO.COM
NDARINFO.COM


Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Serigne Mame Mor Mbacké sur les 40 millions de Wade : « Je ne me vends pas ! »

Vendredi 24 Février 2012

Serigne Mame Mor Mbacké sur les 40 millions de Wade : « Je ne me vends pas ! »
« Je ne me vends pas. Je suis un homme digne. Je n’ai jamais rien demandé à personne. D’ailleurs, si je me vendais, je ne l’aurais pas fait contre 4O millions de francs. Un homme qui se vend perd, automatiquement, sa valeur ».

C’est en ces termes que Serigne Mame Mor Mbacké, en conférence de presse chez lui a tenu à répondre aux suspicions qui ont émaillé la visite que le Président Wade et candidat à la Présidentielle lui a rendu, récemment, à Bambey.

« J’ai géré, dira-t-il, Al Azhar de mes propres fonds et jamais je n’ai sollicité l’apport de quelqu’un. Tout ce que les mourides me donnent, c’est parce qu’ils voient en moi leur guide religieux et jamais ils ne m’indiquent la destination des sommes qu’ils me donnent ».

Le marabout Mbacké-Mbacké d’ajouter qu’ « en 2008, le colonel Malick Cissé, accompagné de Fatou Guèye Sarr », était venu le trouver à Washington au nom du Président Wade. « Il m’avait fait état de la décision de ce dernier de m’octroyer, tous les ans, pour le compte des universités Al Azhar, la somme de 500 millions. Cette promesse n’a jamais été appliquée et, pourtant, je ne me suis donné la peine de la lui rappeler. Si l’argent m’émouvait, je me serais pointé tous les ans chez lui. Je suis quelqu’un qui ne décampera, pour rien au monde, de mes principes ».

Serigne Mame Mor de signaler qu’il est de ceux qui pensent que les religieux doivent rester en dehors de la politique au risque de paraitre anonymes aux yeux des tierces personnes. « Je ne voudrais point donner de leçons, je ne fais que dire ce que je pense », finira-t-il par préciser.

Il remerciera le Président Wade, par ailleurs, de tout l’intérêt qu’il porte à l’œuvre de Serigne Mourtadha Mbacké.

Mamadou Moustapha MBAYE (APPEL)