Connectez-vous
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Souleymane Bachir Diagne : « Au Sénégal, les responsables politiques disent des choses absolument affligeantes et consternantes »

Lundi 28 Août 2017

Souleymane Bachir Diagne : « Au Sénégal, les responsables politiques disent des choses absolument affligeantes et consternantes »
Il n’y a pas que l’activiste Assane Diouf qui a un langage ordurier et indécent qui afflige les populations. Les hommes et les femmes politiques sénégalaises disent aussi « des choses qui absolument affligeantes et consternantes », selon le professeur Souleymane Bachir Diagne.
 
« Les hommes et les femmes politiques dans ce pays donnent l’impression de dire un peu n’importe quoi. On voit malheureusement, les exemples abondent, beaucoup de responsables politiques dire des choses qui absolument affligeantes et consternantes. », a analysé le Professeur Souleymane Bachir Diagne dans le cadre d’un entretien accordé à intelligenceinfo parcouru par Leral.net.
 
Poursuivant son décryptage, Souleymane Bachir Diagne dans un souci didactique, a regretté que «la tâche d’éducation qui incombe à la classe politique, parce qu’au fond l’espace public est un lieu d’éducation citoyenne permanente, n’est pas remplie. Et ça risque d’accentuer la cassure qui existe entre une classe politique qui a son propre vocabulaire, sa propre manière de s’exprimer et les populations qui regardent cela avec beaucoup d’affliction. »
 
Souleymane Bachir Diagne est un philosophe sénégalais, né en 1955 à Saint-Louis (Sénégal). Professeur de langue française à la Columbia University, Souleymane Bachir Diagne est un spécialiste de l’histoire des sciences et de la philosophie islamique.
 
La démarche de Souleymane Bachir Diagne se développe autour de l’histoire de la logique et des mathématiques, de l’épistémologie, ainsi que des traditions philosophiques de l’Afrique et du monde islamique.

Massène DIOP Leral.net
 


Réagissez ! Vos commentaires nous intéressent. Cliquez ici !

1.Posté par Bouba Diop le 29/08/2017 11:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Et oui, malheureusement, il a raison

2.Posté par mayday le 07/09/2017 10:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Quand les intellectuels ne savent pas diagnostiquer et identifier les vraies causes de ce phénomène, notre pays est mal barré. Les politiciens n'ont pas vocation d'éduquer les masses, ils sont à l'image des "Woudés" , c'est à la tête des clients. C'est plutôt au peuple d'imposer la conduite aux politiciens.Mais faudrait-il que ce peuple soit éduqué.Le modèle islamique dominant (confrérique) a secrété un type de sénégalais non islamique qui passe allègrement des tentes des "Dianga" à Bercy. C'est là l'origine du mal, car un système ne vaut que par ses résultats. .Il faut cependant reconnaître que ce état de fait n'est pas imputable aux fondateurs des confréries qui ont , selon leurs connaissances d'alors ( une censure du colon leurs avait privés des livres de références islamiques) enseigné suivant la méthodologie du Prophète, SAW. Les héritiers ont travesti les enseignements du Cheikh et les résultats sont sous non yeux, chacun y va de son inspiration .
A l'endroit de Bachir Diagne, la philosophie n'a pas sa place en Islam. Nous sommes la génération du concret , nous avons à la fois le "SUJET' et surtout le "CORRIGE" , donc pas de divagation intellectuelle. On nous demande simplement d'adorer suivant la méthodologie du Prophète,SAW qui deux caractéristiques majeures:
- Compléte: on y rajoute rien, d'où l'interdiction des innovations (Bida)
- Parfaite: appliquable en tout lieu et à tout moment

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.