Connectez-vous S'inscrire
NDARINFO.COM
NDARINFO.COM


Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Subvention municipale destinée à l’ODCAV et aux Zones de la commune de Saint-Louis : un retard qui ne dit pas son nom.

Mardi 13 Janvier 2015

Le championnat national populaire plus connu sous le nom de « Navétane » tire à sa fin à Saint-Louis. Toutes les douze zones que compte l’ODCAV de Saint-Louis, ont déjà organisé leurs finales excepté la zone 5 qui avait reporté sa journée de clôture pour cause du décès de Yatma Diouf, ancien joueur de l’ASC les Guéléwars, le jour même de la programmation.

L’ODCAV, la structure mère, a déjà terminé ses compétitions depuis le 26 décembre 2014 et il ne lui reste que les finales de la coupe du maire et départementales, toutes parrainées par le Maire de la commune de Saint-Louis.

Ironie de l’histoire, zones et ODCAV ont déroulé leurs propres activités jusqu’à terme sans aucun soutien financier et tardent à recevoir la subvention municipale, qui jadis, était remise aux zones par le biais de l’ODCAV à la veille des finales zonales. À Saint-Louis, les sportifs du mouvement sont inquiets et se demandent les raisons de ce retard.

Jamais dans l’histoire du mouvement Navétane à Saint-Louis, une finale de zone ne s’est jouée sans la subvention de la Commune de Saint-Louis.

Il y’a lieu de saluer la promptitude des Communes de Gandon et Mpal qui ont bien voulu libérer leurs subventions pour permettre aux Zones 7, 8 et 11 d’organiser leurs finales dans de bonnes conditions.

Alors les questions que l’on se pose sont les suivantes : comment des collectivités locales de moins envergure parviennent à libérer la subvention alors que la Commune de Saint-Louis traine le pied ? Se fait-il à dessein ou s’agit-il d’une volonté d’étouffer les activités de jeunesse ?

Le mouvement Navétane reste uni et mobilisé pour organiser la fin de ses compétitions et continuer à dérouler ses activités convenablement comme le paiement de la taxe municipale et la participation aux activités citoyennes (participation à la lutte contre Ebola, organisation de session de formation à l’intention des acteurs, appui aux enfants démunis par la distribution de kits scolaires, etc.)

NDARINFO.COM