Connectez-vous S'inscrire
NDARINFO.COM
NDARINFO.COM


Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

TRAQUE DU TERRORISTE SALECK OULD CHEIKH A SAINT-LOUIS : DAKAR et NOUAKCHOTT sur le pied de Guerre.

Mercredi 6 Janvier 2016

Soldats du 12e Bataillon d'instruction. SOurce Photo: Ndarinfo.com
Soldats du 12e Bataillon d'instruction. SOurce Photo: Ndarinfo.com
Même si les éléments de la police sénégalaise dont beaucoup appartenant à la Division des investigations criminelles, venus de Dakar, ont voulu rester le plus discret possible, leur présence ne passe pas inaperçue à Saint-Louis. En effet, certains d’entre eux ont été aperçus dans plusieurs quartiers notamment Goxxu Mbacc, situé à la frontière avec la Mauritanie en bordure de mer. Ce quartier, assez fréquenté notamment par les «contrebandiers», a toujours été une porte d’entrée pour certaines personnes en provenance du territoire mauritanien, révèle le Journal Lequotidien, en s’appuyant sur des infos glanées par son correspondant local.

D’autres agents, encagoulés, ont été également aperçus à plusieurs endroits de la ville à la recherche probablement de Saleck. Les différents hôtels et auberges de la ville sont aussi étroitement surveillés par la police.
 
 > LIRE: Ce terroriste s’est-il caché à Saint-Louis ?

Même si des doutes persistent sur la présence ou non de Cheikh Ould Saleck à Saint-Louis, l’inquiétude est la chose la mieux partagée dans la ville, car cet homme, membre d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), reste un homme dangereux qui a bénéficié de complicité dans son pays lors de son évasion de la prison centrale de Nouakchott, considérée comme une forteresse.
 
Face à cette situation, certains éléments de la Garde nationale mauritanienne, chargés d’assurer la surveillance de la prison centrale de Nouakchott, ont été déférés dernièrement dans le cadre de l’instruction judiciaire ouverte après que le terroriste s’est évadé, soutient Lequotidien.
 
NDARINFO