Connectez-vous
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

«Tentative de brouillage des pistes» : Le CRAPMS dépose une plainte contre Macky Sall, Frank Timis, Aliou Sall et Aly Ngouille Ndiaye

Dimanche 30 Avril 2017

Après avoir appris, avec consternation que Timis Corporation Ltd, de Frank Timis va céder ou est en train de céder, à la multinationale anglaise British Petroleum (BP), les 25% des intérêts pétroliers qui lui ont été cédés par le Président de la République du Sénégal, «illégalement et en violation du Code Pétrolier du Sénégal», le Collectif pour le Recouvrement des Avoirs Pétroliers et Miniers du Sénégal condamne avec la toute dernière énergie ce qu’il appelle une «tentative de brouillage des pistes».


Dans un communiqué, ledit collectif informe avoir déposé, depuis le 1er Avril 2017, des plaintes auprès des organisations anti-corruption à travers le monde contre des individus et des sociétés dans le cadre de l’octroi et les transferts de titres concernant l’affaire des blocs de Kayar Offshore Profond et Saint Louis Offshore Profond.


Ces individus que ce collectif veut traduire en justice sont le président de la République, Macky Sall, son frère Aliou Sall, le ministre des Mines, Aly Ngouille Ndiaye, le propriétaire de Timis Corporation Ltd, Frank Timis et Wong Joon Kwang (Eddie Wong). Quant aux sociétés visées par cette plainte, il s’agit de Timis Corporation Ltd, Petro-Tim Ltd, PetroAsia Resources Ltd et Kosmos Energy Ltd.
 

Les plaintes contre ces individus et sociétés ont été déposées auprès des organisations suivant leurs compétences. Ainsi, aux États Unis, lit-on dans le communiqué, les plaintes ont été déposées auprès du Département de la Justice Américaine et de la Commission des Échanges (SEC), dans le cadre de la Loi Contre les Pratiques Corruptrices à l’Étranger (le FCPA). En Grande Bretagne, les plaintes ont été déposées auprès du Serious Fraud Office (Bureau des Fraudes Graves) dans le cadre de la Loi Anglaise contre la Corruption (Bribery Act). En Australie, elles ont été déposées auprès de la Police Fédérale Australienne dans le cadre de la Loi Australienne contre la Corruption.
 

Par ailleurs, les membres du Collectif pour le Recouvrement des Avoirs Pétroliers et Miniers du Sénégal disent avoir déposé des récriminations auprès des organisations internationales avec lesquelles le Sénégal a signé des traités ou des conventions telles que la Convention des Nations Unies contre la Corruption (UNCAC) et le Conseil Consultatif de l’Union Africaine contre la Corruption (AU Advisory Board).
 

Persuadés que l’intérêt du Sénégal se trouve dans la complétion de ces enquêtes pour éclaircir l’opinion et clarifier cette «nébuleuse», les plaignants pensent que c’est parce que Frank Timis est au courant de ces plaintes qu’il veuille se débarrasser de ses 25% restants.


Ils demandent à cet effet que le Président de la République, Macky Sally oppose le droit de péremption qui lui est donné dans le cadre du Contrat de Partage de Production, jusqu’à la complétion des enquêtes initiées dans le cadre de leurs plaintes.

Source: Seneplus
 



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.