Connectez-vous S'inscrire
NDARINFO.COM
NDARINFO.COM


Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Traque des biens mal acquis: La présidence récupère les véhicules de l’ami et du griot de Wade.

Mardi 27 Août 2013

Photo: Eddy Graëff
Photo: Eddy Graëff
La saisie des véhicules supposés « mal acquis » par des dignitaires proches de l’ancien régime n’est pas encore à son terme. A Saint-Louis, ce sont Papa Moussa Ba alias « Franky » et Alé Mbengue dit « Alé Tama » qui viennent d’en faire les frais. Le premier nommé, 83 ans, est un ami et compagnon du président Abdoulaye Wade dans le militantisme politique tandis que le second est son griot. Leurs véhicules, offerts par l’ex-président, ont été saisis sur requête du secrétariat de la présidence de la République.

Dans la capitale du Nord, ce ne sont pas que les « gros poissons » qui sont en ligne de mire dans la pêche aux biens dits « mal acquis ». D’autres proches de l’ancien régime sont aussi visés. C’est le cas de Pape Moussa Ba « Franky » qui a du mal à étouffer sa colère après avoir rendu le véhicule que lui avait « offert » son vieux compagnon de lutte. Son amitié avec le prédécesseur de Macky Sall remonterait à 1949. « A l’époque, Abdoulaye Wade, nouvellement diplômé de l’Ecole William Ponty, exerçait comme instituteur à Thiès », renseigne-t-il.

« Cette voiture, c’est la mienne, je ne l’ai prise ni au Palais de la République, ni à l’Assemblée nationale, mais chez un concessionnaire », martèle l’octogénaire. Cette vieille figure du parti libéral à Saint-Louis, révèle que la « Hoover » en question a été achetée à « Espace Autos » et lui a été cédée, quelque deux semaines avant l’élection présidentielle de 2012. M. Ba dit avoir fait les démarches nécessaires auprès de CCBM pour récupérer la carte grise, mais dit avoir été « confronté à un dilatoire sans nom. » Et c’est seulement « pendant le ramadan dernier qu’il a reçu un coup de fil du commissariat central de police de Sor, lui ordonnant de ramener le véhicule, après une mission de reconnaissance faite sur le terrain par la société de Serigne Mboup », croît-t-il savoir. Depuis hier, 26 août 2013, la restitution de la voiture a été effective au Secrétariat général de la présidence de la République, contre une décharge dument établie.
Quand Wade mettra les pieds à Dakar

« Comme Abdoulaye Wade, Macky Sall devait m’offrir une voiture parce que nous avons longtemps cheminé ensemble dans le Parti démocratique sénégalais (Pds) », observe M. Ba selon qui, l’actuel chef de l’Etat l’a reçu quatre fois en tant que Premier ministre, et deux fois en sa qualité de président de l’Assemblée nationale. Pape Moussa Ba « Franky » a du mal à étouffer sa colère. « J’accuse une seule personne, c’est le président M. Macky Sall à qui, parviennent chaque jour, tous les renseignements du pays. Puisqu’il s’arroge le droit de récupérer mon véhicule, je n’irai pas faire les couloirs chez lui ou à la présidence de la République pour réclamer quoi que ce soit. Parce que je sais que dès que Abdoulaye Wade mettra les pieds à Dakar, il me donnera dans les deux jours qui suivront une voiture neuve. »

Alé Mbengue dit Alé « Tama » a lui aussi connu la même infortune. Sauf que le véhicule saisi sur ce « griot de naissance » des Wade, ne fait pas partie du lot de voitures mobilisées par l’ex-président pendant la pré-campagne électorale. A l’en croire, il possède cette voiture depuis plus de cinq ans. L’automobile récupérée est garée dans les locaux du commissariat de Sor. Celui qui faisait partie du décor du Palais sous le règne de Wade et que l’on reconnaissait par son long chapeau rouge et son « tama » (tam-tam d’aisselle), ne manque pas de marquer son étonnement. Lui aussi évoque une proximité et des relations avec l’actuel chef de l’Etat. « En tant que Premier ministre, M. Macky Sall m’a offert à deux reprises des sommes consistantes pour ravitailler ce même véhicule en carburant », révèle-il.

Cheikh Lamane DIOP
Sudonline.sn