Connectez-vous
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Une enveloppe de 17 milliards pour améliorer la sécurité alimentaire en Afrique

Mercredi 5 Mai 2021

Un consortium de banques multidimensionnelles pour le développement et des partenaires à elles, se sont engagés à accorder plus de 17 milliards sur un certain nombre d’années afin de contribuer à l’amélioration de la sécurité alimentaire en Afrique.

Cette promesse a été faite lors d’une réunion par internet sous le thème « l’alimentation pour l’Afrique » organisée par la banque africaine pour le développement et le fonds des nations unies pour le développement agricole.

Dix-sept chefs d’état africains, ayant pris part à cette réunion, se sont engagés à multiplier les capacités de production de leurs secteurs agricoles grâce à de nouvelles technologies et de nouveaux investissements en s’introduisant dans les marchés et en développant les recherches.

Les participants à la réunion ont adopté un communiqué qui consacre ces engagements, dont plus de 10 milliards viendront de la BAD dont le président envisage d’investir 1,57 milliard pour développer 10 produits à choisir au cours des 5 prochaines années afin d’aider les pays à réaliser leur autosuffisance alimentaire.

Le communiqué ajoute que 8,83 milliards de dollars seront alloués à «la mise en place de chaînes de valeur solides» pour ces produits au cours des cinq prochaines années.

Le fonds des nations unies pour l’alimentation et l’agriculture envisage, pour sa part, d’allouer 1,5 milliard supplémentaire à l’Afrique pour appuyer les efforts des pays destinés à développer leurs systèmes alimentaires et agricoles au cours des trois prochaines années.

Le président du fonds, Gilbert F. Houngbo, a déclaré « nous ne pouvons pas laisser des millions de personnes souffrir de la faim et de la pauvreté alors qu’il y a des solutions ».

Houngbo a ajouté « nous devons investir aujourd’hui et pas demain dans la technologie, la recherche et l’innovation pour une agriculture plus efficiente, plus attractive pour la jeunesse, plus adaptée au changement climatique à même de constituer une source de revenue adéquat pour les populations rurales ».

Le président du FIDA a encore souligné le besoin d’investir dans des infrastructures de base innovantes dans le domaine du stockage.

La banque arabe pour le développement économique en Afrique a consacré 1,5 milliard de dollars à l’agriculture pour la période 2020-2024.

Le groupe de la banque islamique de développement va débloquer 3,5 milliards de dollars pour développer le secteur agricole au cours des 3 prochaines années.

La fondation Bill et Milinda Guets vont consacrer 652 millions de dollars, au cours des trois prochaines années, à l’appui des initiatives de la recherche et le développement de l’agriculture en Afrique.


 


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.