Connectez-vous
NDARINFO.COM
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Vallée du fleuve Sénégal : Un pôle économique fort de ses atouts et opportunités

Jeudi 23 Juillet 2015

La célébration des trente années de carrière musicale du leader du Dande Legnol, Baba Maal, a servi de cadre pour la tenue d’un grand forum dans la capitale du Nord sur le Programme national d’autosuffisance en riz. Une occasion saisie par le directeur adjoint de la Saed pour montrer la place centrale de la Vallée du fleuve Sénégal dans la mise en œuvre du Plan Sénégal Emergent.

En présence du Directeur général de la Saed, Samba Kanté, de la présidente nationale des « Feddé » (associations de développement), Mme Fatimata Sall Ndiaye Niwa et plusieurs autres invités de marque, le DG adjoint de la Saed, Seyni Ndao, a introduit une conférence publique sur « la contribution de la vallée du fleuve Sénégal dans le cadre de la mise en œuvre du Pse ». Baba Maal a saisi cette occasion pour rendre un vibrant hommage aux responsables de la Saed qui ont expliqué à l’assistance la vision du chef de l’Etat en matière d’autosuffisance en riz et de sécurité alimentaire.
Il s’est surtout réjoui de la confiance que le gouvernement et les populations ont placée en eux pour la réussite du Pse, qui devrait passer nécessairement par l’intégration agro-sylvo-pastorale et l’exploitation des énormes potentialités hydro-agricoles que recèlent le Delta et la Vallée du fleuve Sénégal. Mme Fatimata Sall Ndiaye Niwa a abondé dans le même sens, réitérant son engagement indéfectible à soutenir toutes les actions de développement entreprises par son ami Baba Maal, à collaborer étroitement avec le gouvernement en vue de permettre au chef de l'Etat de réaliser dans de très bonnes conditions le Pnar, le Pracas et le Pse.

Un pôle d’attraction des investisseurs


Quant à Seyni Ndao, il a rappelé que la vision du chef de l’Etat obéit à une volonté d’accélérer la marche du Sénégal vers l’émergence. Et dans ce cadre, l’agriculture constitue un des secteurs productifs prioritaires pour placer l’économie sénégalaise sur un sentier de croissance plus élevé et durable. Sur les six nouveaux « moteurs » de croissance sectorielle, l’agriculture vient en troisième position, en matière de financement, après les infrastructures et services de transports et l’énergie. Pour Seyni Ndao, c’est dans cette optique que s’inscrit le Pnar et tous les projets et programmes acquis, en négociation, ou au stade de requête de financement auprès d’un bailleur de fonds, qui ont été identifiés. Dans le cadre de la mise en œuvre du Pracas et en référence au Pse, a-t-il précisé, la vallée peut être un pôle économique viable du fait de ces atouts et opportunités. C’est pourquoi elle est considérée comme l’un des principaux corridors céréaliers et un important levier de développement agro-industriel.
Il a particulièrement insisté sur les importants investissements notés dans la vallée, avec des infrastructures routières, hydro-agricoles, sur un potentiel irrigable de 240.000 ha dont 120.000 ha aménagés et répartis entre les régions de Saint-Louis, Matam et le département de Bakel. L’Etat s’est également engagé à réaliser des infrastructures structurantes de dernière génération pour une garantie d’accès à l’eau, une protection contre les crues, un exutoire de drainage. Ces importantes réalisations, a-t-il enfin souligné, font que la vallée constitue un pôle d’attraction des investisseurs nationaux comme étrangers. En soutien à l’agriculture irriguée de la vallée, près de 200 milliards de FCfa sont financés par les partenaires techniques et financiers, compte non tenu des financements Bci dans le cadre du volet riz du Pracas (19,1 milliards pour la vallée en 2014).

Mb. K. DIAGNE


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.