Connectez-vous
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

20 ans d’existence de Guneyi : l’orchestre présente son nouveau répertoire au grand public, ce 1er avril 2017.

Mercredi 29 Mars 2017

À sa création, en 1997, le cadet de l’orchestre, un groupe familial n’avait que 5 ans et l’ainé de la famille, 13 ans. Formé par Aly Mbaye, encadré et épaulé par leur papa Monsieur A.M. Diara qui est en même temps leur manager, les musiciens en herbe allient les études scolaires, le  sport et l’apprentissage des instruments de musique.

Les années passent,  l’amour, la passion et leur expérience se développent. Il réalisent de 2 albums ‘’Sa Yandé’’ et ‘’Gueum-Gueum’’, effectue des voyages pour des échanges musicaux en Amérique du Sud (Guyane Française), en France (Paris) et tiennent des rencontres avec de très grands musiciens à travers de nombreux masters class.
Après des années de formations et de recherches musicales, le groupe commence à trouver ses propres orientations musicales, entre 2008 et 2010 . Ils se tournent vers l’afro beat et l’afro pop mélangés avec des sonorités sénégalaises.
Un style de musique savoureux, plaisant à l’écoute et très rythmé parfois. Le public en délecte et se déchaîne à ses  concerts, impossible de se retenir dans la vivacité de ses décibels.

Entre 1997 et 2017, 20 ans se sont écoulés et leur passion est restée intacte. Le groupe a énormément gagné en maturité et en expérience à travers de nombreux concerts et collaborations avec de grands chanteurs de la musique sénégalaise (Dread Maxim, Mao Sidibé, Fata El Presidente, Carlou d, Ombre Zion……..).

Avec un album en cours, l’orchestre Guneyi compte fêter ses 20 ans d’existence à l’Institut Français de Saint-Louis, ce 1er avril et par cette occasion présenter son nouveau répertoire au grand public. Un spectacle d’une très grande envergure vous sera présenté en retraçant l’ensemble du parcours du groupe.

Ça va chauffer !

NDARINFO.COM
 


Réagissez ! Vos commentaires nous intéressent. Cliquez ici !

1.Posté par L'HOMME MYSTERE le 29/03/2017 11:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bon courage les jeunes..Une vraie fierté Saint Louisienne..
Chapeau au Doyen Diarra, qui, à inculqué une discipline à tous qu'il a eu à croiser (les anciens élèves de Guillabert)..

2.Posté par Xam sa bop le 31/03/2017 19:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ouais...Leur musique, pour être poli, ne casse pas des briques...D'ailleurs, s'ils en sont toujours là, ce n'est pas un hasard!

3.Posté par phoenix le 01/04/2017 10:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
salam ,je ne veux point polémiquer sur la valeur musicale car il n est pas surprenant de rencontrer des sénégalais ignorants et dépourvue de culture musicale ,la preuve nous vivons le règne des médiocres qui envahissent les plateaux de télé pour faire de la musique sambambayane .
L'orchestre reste l’une des valeur sure de la musique sénégalaise et fait notre fierté nous les saint-louisiens.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.