Connectez-vous S'inscrire
NDARINFO
NDARINFO.COM


Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Abdoulaye Makhtar Diop, grand Serigne de Dakar: "Il n’est pas nécessire d’être Saint-Louisien pour s’intéresser au problème de la brèche"

Mardi 15 Avril 2014

«J’ai décidé avec les Gueth Ndarien, les populations de Kayar et tout ceux qui utilisent la mer de trouver des solutions. Avec l’autorisation du président Macky Sall, nous allons nous rendre en Mauritanie et entrer en contact avec nos amis. Entre les deux pays, les frontières ne sont pas très importantes. Saint-Louis a longtemps été la capitale de la Mauritanie. L’actuel Président de la Mauritanie parle couramment le Wolof tout comme l’actuel maire de Nouackchott qui a fréquenté une école à Grand Dakar. Ce n’est pas difficile de discuter avec eux», déclare le Chef supérieur de la collectivité au cours de cette visite très riche en émotion et qui a permis de revisiter les liens séculaires entre les peuples de la Langue de Barbarie et les Lébou de la région de Dakar.

Une occasion pour le Chef supérieur de la Collectivité Lébou et la Communauté Geth Ndarien pour prendre le problème à bras le corps et ébaucher des pistes de solution à leurs préoccupations, particulièrement la pêche, principale activité en partage par les «peuples de l’eau».

« Il n’est pas nécessire d’être Saint-Louisien pour s’intéresser au problème de la brèche. Je me suis rendu sur place pour le voir de très près. Nous allons opter pour son dragage mais aussi le balisage de l’embouchure», a déclaré El Hadji Makhtar Diop lors d’une visite d’amitié, de fraternité et de partenariat effectué samedi à Saint-Louis aux habitants de la Langue de Barbarie.


« Nous venons de sceller de manière officielle un partenariat que nous souhaitons durable et fructueux. Nous voulons qu’il soit un modèle de coopération qui peut impulser la coopération entre communautés au Sénégal et entre le Sénégal est ses voisins particulièrement la Mauritanie », a lancé le Chef supérieur de la collectivité Lébou tout en proposant de veiller à l’application du protocole.

D’après Sudonline.sn