Connectez-vous
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Artisanat : des acteurs déplorent la faible place du secteur dans l’espace médiatique

Jeudi 7 Août 2014

es acteurs de l’artisanat ont déploré le peu de place donnée à leur secteur par les médias sénégalais, lesquels doivent selon eux changer de démarche en encourageant des émissions qui feront de la place à des connaisseurs.

Ils ont dénoncé cet état de fait par la voix d’Abdoul Wahab Dieng, un membre de l’équipe technique de l’Union nationale des coopératives artisanales d’art, de production et de service du Sénégal (UNCAAPSS).

‘’L’espace accordé à l’artisanat dans les médias est très petit. Et pire encore, le peu de gens qui parlent pour l’artisanat ne sont pas des spécialistes du domaine’’, a-t-il fustigé.

M. Dieng s’exprimait mercredi en marge d’un atelier régional d’échange sur l’artisanat, en prélude d’une autre rencontre nationale de restitution, dans le cadre du projet de renforcement des acteurs de l’artisanat et du dialogue privé public.

Pour inverser la tendance liée à la faible place accordée à l’artisanat par les médias, il exhorte à ‘’promouvoir des émissions dédiées à l’artisanat au niveau de la presse’’. Des émissions auxquelles devront être conviés les acteurs du secteur ‘’afin qu’ils parlent eux-mêmes de leur problème’’.

Parlant des contraintes, il a cité ‘’le problème de l’approvisionnement en matières premières, les mauvaises conditions des lieux de production et le mauvais état des moyens de production, l’absence de lieux propices à la commercialisation (foires, salons) et le manque de qualité dans le conditionnement des produits artisanaux’’.

Selon Abdoul Wahab Dieng, à l'issue de cet atelier, les artisans de la ville de Dakar ont listé des solutions devant permettre de venir à bout des difficultés qu’ils rencontrent quotidiennement.

Il s’agit de la mise en place ‘’d’un programme d’implantation de centrales d’achat par corps de métier pour regrouper les achats et les approvisionnements’’, de ‘’l’amélioration des conditionnements et de l’emballage’’, ainsi que de ‘’l’organisation de foires et de salons’’.

Selon Abdoul Wahab Dieng, ‘’ il y aura un atelier national de restitution où les artisans de toutes les régions vont mettre en commun toutes leurs difficultés et toutes leurs recommandations dans un document de plaidoyer pour inciter l'Etat à passer de la politique nationale artisanale à une politique locale artisanale’’.

Il a précisé que ledit document sera mis à la disposition des partenaires publics (Etat, parlement), de l’Union européenne (UE) et de tous les acteurs capables d’influer sur l’évolution de l’artisanat.

Après Diourbel et Dakar, des ateliers vont se tenir à Saint Louis, Fatick et Kaolack.

L’atelier national de restitution aura lieu le vendredi 15 novembre, date qui marque aussi la fin du projet UNCAAPSS.

Le projet, d’une durée de 20 mois, est financé à hauteur de 101 millions de francs CFA par l’Union européenne (UE).

APS


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.