Connectez-vous
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Assemblée nationale : Pourquoi le Dr Dia a boycotté le vote du budget du ministère de Sports ?

Samedi 26 Octobre 2013

Assemblée nationale : Pourquoi le Dr Dia a boycotté le vote du budget du ministère de Sports ?
L’honorable député le Dr Amadou Dia de la coalition Benno bokk yaakaar a rejeté le vote du budget du ministère des sports et de la Vie associative fustigeant l’insuffisance des moyens mis à la mis à la disposition de ce ministère.

Il a demandé à l’Etat du Sénégal d’accroître les moyens de ce département qu’est le sport qui est aujourd’hui la vitrine du sport sénégalais. Le député de la région de Saint-Louis l’a fait savoir au ministre des Sports et de la Vie associative, Mbagnick Ndiaye, hier lors du passage en Commission technique devant les députés de l’Assemblée nationale.
Par ailleurs président de la Ligue régionale de football de la ville tricentenaire à précisé que la reconduction du budget de l’année 2013 pour l’exercice 2014 sera lourde de conséquences pour le sport sénégalais. Notamment le football et le basket dont les crédits sont toujours épuisés avant la fin de leurs activités.

Certains députés de la Commission technique jugent dérisoire le budget alloué au sport sénégalais par rapport à la vision du chef de l’Etat dans la réalisation d’infrastructures sportives adéquates et à la recherche de performance aux compétitions internationales.

Le Dr Amadou Dia, qui s’est abstenu lors du vote en Commission technique, est du nombre de ceux-là qui pensent que ce budget témoigne de la volonté de fouler au pied les ambitions de développer le sport. Pour eux, il n’y a d’autres choix que de faire un plaidoyer en Commission des finances avant la plénière pour revoir considérablement à la hausse le budget, par rapport aux contrats d’objectifs assignés aux fédérations.

Ndarinfo.com et Le Quotidien


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.