Connectez-vous
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

BILAN DU PROJET GADESS : plusieurs facteurs bloquants, dont un manque de suivi.

Mercredi 8 Juillet 2015

BILAN DU PROJET GADESS : plusieurs facteurs bloquants,  dont un manque de suivi.
« L’absence de fonctionnement des sites de rupture qui entraîne les GIE/CETOM à transformer les berges en dépôts sauvages » et le difficile « accès aux berges aux engins pour enlever les ordures », en période d’hivernage ont été identifiés comme des freins au bon déroulement du Projet Gestion Améliorée des Déchets  solides pour un Cadre de Vie Attractif à Saint-Louis (Gadess).

Le bilan de la première phase de ce programme a été présenté mardi, au démarrage d’un atelier d’un de partage du Plan directeur de Gestion des Déchets solides (PDGDS) et de renforcement de capacités en gestion environnementale et suivi de la pollution des eaux du fleuve.

Un manque de suivi des actions déroulées dans le cadre de l’exécution du GADESS, a empêché l’effectivité du programme et son impact sur les brèches qui grouillent encore d’ordures de toute sorte.

Pourtant, dans son bilan, des campagnes d’information et de sensibilisation dans plusieurs quartiers a été déroulées à côté d’opérations de nettoiement , en plus de communications dans une station radio de la place.

«  Les  tas d’ordures entassés  au niveau des berges sont enlevés », « les berges sont  nettoyées » , « les riverains sont sensibilisés et impliqués », « les conseils de quartier sont mobilisés » sont quelques activités mentionnées dans le document remis à Ndarinfo.com.

D’un budget global de 140.094 euros (100.000 euros soit 71,38% de l’Union Européenne et 40.094 euros soit 28, 62 % de la  Commune de Saint-Louis), le GADESS a été lancé  au début du mois 01 février 2013 pour une durée de deux ans.

NDARINFO.COM


Réagissez ! Vos commentaires nous intéressent. Cliquez ici !

1.Posté par ndiayeseseye le 09/07/2015 00:52 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
les berges servent de depotoires sauvage du faite que les riverains nom pas etais implique dans le netoiyage mais pas les gie cetom qui on sallie les berges

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.