Connectez-vous
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Gestion des déchets dans la commune de Saint-Louis : Le chef du service nettoiement condamne l’utilisation des jeunes talibés

Jeudi 24 Novembre 2011

Gestion des déchets dans la commune de Saint-Louis : Le chef du service nettoiement condamne l’utilisation des jeunes talibés
Le chef du service nettoiement de la ville de Saint-Louis a fustigé le comportement de certaines populations de la commune visant à utiliser de jeunes talibés pour le transport des déchets. ‘Vous ne verrez jamais dans la ville une personne de 12 à 15 ans traîner une poubelle. Ce sont de petits talibés de 5 à 6 ans qui vont vers les bacs à ordures. On leur confie des brouettes, des poubelles pleines d’ordures qu’ils déversent où ils veulent et quand ils veulent’, a laissé entendre Arona Ndiaye. M Ndiaye s’exprimait hier, en marge d’une cérémonie de réception d’un lot de matériels de nettoiement. Le chef du service nettoiement trouve anormal que les gens utilisent de petits talibés. ‘Et c’est un phénomène, maintenant très récurrent à Saint-Louis’, regrette-t-il. Face à ce problème, Arona Ndiaye juge opportun de mener une campagne de sensibilisation auprès des familles en vue d’un changement de comportement dans la gestion des déchets.

Le maire, Cheikh Bamba Dièye, qui a présidé la cérémonie de réception a invité les citoyens à adhérer au dispositif global de nettoyage de la commune et faire l’effort de moins salir. Même si, rappelle-t-il, la tâche de nettoyer une ville est du ressort de la commune et de son service de nettoiement. ‘Quand, le long des corniches, on envoie de jeunes talibés avec des seaux d’ordures qu’ils vont déposer n’importe comment et n’importe où, quel que soit le type d’efforts que la commune fournit, ces efforts peuvent être annihilés, car il y aura quelques populations qui ne seront pas en phase avec le dispositif global que nous mettons en place et elles ne participeront pas ainsi comme il se doit à rendre la ville plus propre’, a soutenu le maire. ‘On aura beau mobiliser des centaines de millions pour le service de nettoiement, la ville ne sera propre que s’il y a la conjugaison de l’action de la commune et de celle positive des citoyens’, renchérit-il.

Ces équipements offerts au service de nettoiement par l’association internationale des maires francophones sont composés, entre autres, de 200 poubelles à roulettes, gants de protection, bottes, des blousons, des masques.

Pour le maire de Saint-Louis, ce programme n’est que le tiers d’un programme global que la commune entretient avec l’Association internationale des maires du Sénégal (Aims).‘Nous allons continuer sur cette lancée et apporter d’autres dispositifs en direction des Gie Setom pour leur donner les moyens de rendre la ville propre’, a souligné le maire de Saint-Louis.

Aïda Coumba DIOP









Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.