Connectez-vous
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Gestion durable de la pêche : Pape Diouf annonce le renforcement de la surveillance maritime

Mercredi 9 Mai 2012

Gestion durable de la pêche : Pape Diouf annonce le renforcement de la surveillance maritime
Hôte du forum des acteurs et amis de la mer (Foraam), le ministre de la Pêche et des Affaires maritimes a annoncé, hier, la disponibilité d’équipements modernes destinés à renforcer la surveillance et la gestion durable des ressources halieutiques.
Le gouvernement du Sénégal a décidé d’équiper le secteur de la pêche par la mise à disposition de vedettes de surveillance, d’avions de surveillance et de patrouilleurs capables de détecter et d’arraisonner les navires pour les ramener sur les côtes. Pour le ministre de la Pêche et des Affaires maritimes, Pape Diouf, dans un contexte marqué par la raréfaction des ressources maritimes, il ne s’agit pas de fermer la mer mais de procéder à des contrôles plus rigoureux.


C’est d’ailleurs dans ce même ordre d’idées qu’il a été récemment question du retrait des autorisations de pêche délivrées à une quarantaine de chalutiers étrangers. Ces documents n’étaient pas conformes aux dispositions actuelles du code de la pêche, précise le ministre Pape Diouf qui déplore, par ailleurs, les dégâts énormes causés par ces bateaux industriels aux capacités colossales. Autant dire que les opérations de surveillance maritime seront renforcées pour faire face à la pêche illégale et illicite. Le ministre de la Pêche et des Affaires maritimes parle d’une ère nouvelle pour le secteur, celle d’une forme de gouvernance basée sur la transparence et la gestion concertée avec l’implication de tous les acteurs.

Pape Diouf a, en outre, magnifié l’engagement d’Adja Fatou Faye, présidente de l’Union des femmes mareyeuses du Port de Dakar. Ces actrices du secteur ont réussi une grande mobilisation au Cices, à l’occasion de la tenue du forum des acteurs et amis de la mer (Foraam). Des femmes mareyeuses sont même venues de Saint-Louis et de Ziguinchor, selon les organisateurs. Une initiative prise dans un contexte de raréfaction de la ressource et d’une paupérisation galopante des communautés de pêcheurs.

La représentante du ministre de la Femme de l’Entreprenariat féminin et de l’Enfance a affirmé qu’il existe un partenariat fécond avec les 25.000 organisations féminines que compte le Sénégal dont une grande partie gravite autour de la pêche. Le ministre de l’Elevage, Aminata Mbengue Ndiaye, venue assister à la cérémonie, a loué la bravoure des femmes mareyeuses qui, malgré la crise dans le secteur, n’ont pas changé de profession.

Mamadou Lamine DIATTA


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.