Connectez-vous
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

LANGUE DE BARBARIE : démarrage des travaux de la digue de protection côtière (Vidéo & Photos)

Dimanche 10 Décembre 2017

Un début de matérialisation des promesses de l’État contre la dégradation de la Langue de Barbarie. Les travaux pour l'érection de la digue de protection côtière ont en effet démarré à partir de Goxu Mbacc. Ils vont se poursuivre jusqu'à Guet Ndar pour une distance de 3,5 km. La commune de Saint-Louis par la voix de Balla GUEYE, l’adjoint au maire chargé des Affaires domaniales, foncières, du Cadre de vie, de Hygiène et de la Voirie communale, invite les piroguiers « à libérer l'emprise du projet pour permettre à l'entreprise de progresser dans les délais requis avant l'apparition d'une nouvelle houle ».





NDARINFO.COM

 


Réagissez ! Vos commentaires nous intéressent. Cliquez ici !

1.Posté par Babacar Fall le 10/12/2017 22:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cher ami, Tounkara !


Merci, pour ta réaction, contre ce fléau qui ronge notre société et dont nous devons pointer un doigt accusateur contre tous les autorité d'Etat de haut en bas. Car leur responsabilité est totalement engagée dans cette situation. Mais et les leaders d’opinons.
Nous pensons que l'hypocrisy est un fléau qui gangrène aussi, notre société.
Nous avons une totale identité de vue sur la question.
Vivement une pétition à dressée, cette fois-ci, au gouvernement de Dione !

Voici ce que nous disions sur ce problème, en 2014 et en 2015 , par rapport à notre prise de position adressée à la presse.

Une fois, encore, merci !

A.F-Barros


_____________________________________


A Monsieur le Directeur de publication du Quotidien l’enquête.

Cher Monsieur,

Nous avons lu avec intérêt, dans votre édition du mercredi 1er avril 2015, l'article de votre collaboratrice, la journaliste Mahel Bocoum. C'est pourquoi, nous vous demandons, si vous n'y voyez pas d’inconsciemment, de verser au débat, cette modeste contribution, datant du... 19 janvier 2014, en réaction à la pétition pour la campagne contre ce fléau, initiée par notre compatriote, Fatimata Ly, Pr. agrégée de Médecine, à Dakar.
Voir texte, ci-dessous) en attaché.
Je vous remercie de votre attention.

Ababacar Fall Barros.

________________________


Campagne contre ‘’ Khess Petch’’ (Xees Pecc, dépigmentation de la peau)


Cette campagne vient à son heure. On peut même se demander pourquoi elle ne l’a pas été plutôt. Ensuite, pourquoi la circonscrire à une affiche ?
Aussi, plus fondamentalement, pourquoi ces produits dépigmentant, nocifs pour la peau et qui pose un problème de santé public (voir le documentaire réalisé par la journaliste de la Rts), n’ont pas fait l’objet d’interdiction d’entrée, dans notre pays depuis belle lurette ?
D’autant que, la pratique du ‘’Xeesal’’ (dépigmentation), porte atteinte à la dignité et à l’intégrité physique d’hommes et de femmes africains. C’est pourquoi nous pensons que le ministre de la Santé qui s’occupe de ce secteur, devrait initier un projet de loi portant prohibition de tout produit dépigmentant, sous quelque subterfuge commercial que ce soit. Nous voyons, d’ici, sursauter les représentants des lobbies et importateurs véreux

Dans les dispositions de cette loi et éventuellement, dans celles du décret d’application, il importera de conférer aux autorités de certaines institutions, la faculté d’interdire l’accès à toute fonction publique, celles et ceux (il semble qu’il y a des hommes qui font du ‘’leeral’’ (s’éclaircir) et non du ‘’Xeesal’’), qui pratiquent le Xeesal. Les fonctions de : ministre, député, présentateur et présentatrice de Télé (publique ou privée), devraient entrer dans son champ d’application. Car on ne peut pas se présenter comme un Modèle qui devrait montrer le bon exemple et s’adonner à des pratiques répréhensibles. (1)
Des députés, des ministres qui font du ‘’Xeesal’,’ ça ne fait pas désordre ? Surtout au moment où on nous ressasse le terme ‘’valeurs sénégalaises’’ et le concept de ‘’ Renaissance africaine’’.
Ceci dit, nous signons la pétition (www.change .org ), initiée par

Fatimata Ly Professeur Agrégé de médecine.

Email : contactaida@yahoo.fr



Dakar le 19 janvier 2014
Ababacar Fall-Barros

Ancien conseiller municipal.
----------------------
(1) Aucune réaction n’a été notée, bizarrement, du coté de ministère de la Santé, du Sutsas, des analystes des media et des …ONG des droits de l’homme et des …Communicateurs Traditionnels. Que dire des ‘’Représentants… du peuple ???)
Et c’est bien dommage !!!
On se demande, parfois, qu’est ce qui préoccupe tout ce grand monde ?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.