Connectez-vous
NDARINFO.COM
NDARINFO.COM


Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Mauritanie: Plaintes des mareyeurs sénégalais: ''«On nous impose d’embarquer avec nous deux mauritaniens(...) introuvables, soit inexpérimentés(..) en plus, nous payons jusqu’à 2000 Ouguiyas

Jeudi 19 Avril 2012

Mauritanie: Plaintes des mareyeurs sénégalais: ''«On nous impose d’embarquer avec nous deux mauritaniens(...) introuvables, soit inexpérimentés(..) en plus, nous payons jusqu’à 2000 Ouguiyas
"Arraisonnement de pirogues, confiscation de moteur et la décision de déplacer des poissonneries à 28 kilomètres du port de pêche de Nouakchott, opposent les contrôleurs marins mauritaniens et les mareyeurs étrangers, des sénégalais la plupart.

«On nous impose d’embarquer avec nous deux mauritaniens. Alors que ces derniers sont soit introuvables, soit inexpérimentés ou ne peuvent pas servir grand-chose. En plus, nous payons jusqu’à 2000 Ouguiyas, pour restituer nos pirogue et moteur souvent confisqués», se sont plaints les mareyeurs hier devant le reporter de Alakhbar.

Concernant ledit déplacement, les femmes, qui gèrent les poissonneries, affirment ne pas pouvoir, chaque matin, venir au port de pêche chercher du poisson pour aller le sécher et revendre à 28 kilomètres. Elles accusent aussi un contrôleur marin, du nom de Sidi Ould Kamach, de déverser et de brûler leur poissonnerie.

Une accusation démentie par Sidi Ould Kamach qui, à son tour, a confié à Alakhbar que pour des raisons d’hygiène, l’Etat mauritanien a décidé de déplacer les poissonneries à 28 kilomètres, ce que refusent ces femmes-là. Mais nous sommes tenus à faire respecter la loi.

Sidi d’ajouter, pour ce qui est des accusations d'arraisonnement de pirogues et de confiscation de moteur, qu’aucune pirogue ou moteur appartenant à des étrangers n’a été saisi. Ce n’est même pas possible, car, ici toutes les pirogues sont immatriculées Mauritanie.



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.