Connectez-vous
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

REJETS POLLUANTS : le ministre de la Pêche freine l’usine chinoise de Keur Barka (vidéo)

Jeudi 5 Décembre 2019

L’usine chinoise de Keur Barka n’est pas en voie de rouvrir ses portes. Les multiples plaintes des populations impactées par ces actes de pollution sont arrivées à l’oreille de l’autorité centrale qui a décidé de prendre des mesures fortes. Alioune NDOYE, le ministre de la Pêche récemment installé indique que « des conditions ont été posées » à l’unité en déplorant « des dysfonctionnements subis par les riverains ». « Il les faut régler », a-t-il insisté en déplorant des revers « sur la protection de l’environnement ». « Personnellement, je vais demander une surveillance de l’activité de ces usines », a renchéri le ministre. « Nous avons plutôt un problème de rareté de la ressource que de surproduction », ajoute le maire de Dakar Plateau. « Nous sommes en train de chercher de nouvelles possibilités de pêche et de l’autre côté, on nous parle de surpêche », s’est interrogé le successeur d’Aminata Mbengue NDIAYE. Il balaie ainsi la justification du fonctionnement contesté de cette unité, faite par certains mareyeurs soucieux de préserver leurs intérêts.