Connectez-vous
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Raréfaction du poisson: les pêcheurs de Guet Ndar dans la détresse.

Lundi 19 Août 2013

Source photo: Sophie Bachelier
Source photo: Sophie Bachelier
Malgré les fortes pluies et le vent, les pêcheurs de Guet Ndar continuent de défier la mer. Mais, depuis l’installation de la saison des pluies, c’est la période des « vaches maigres » chez ces acteurs de la pêche. Le travail est au ralenti, mais ils se disent déterminés à affronter les eaux, le danger et parfois la mort au bout, pour subvenir aux besoins de leurs familles.

À Guet Ndar, où nos confrères de Libération ont visité le quai de pêche, les activités semblent aller normalement, et pourtant revendeurs, transformatrices et piroguiers discutent comme si de rien était, malgré le profond malaise imposé par la dure saison.« Les poissons sont rares, le danger nous guette. Nous sommes obligés d’affronter la tempête parce qu’on est pris en otage par les exigences familiales. On n’a pas le choix », se désole Baye Diop dit Lat Dior.

Avant d’ajouter : « Toutes les dispositions nécessaires sont prises. Le port de gilet de sauvetage est de rigueur ».Du côté des transformatrices, c’est le même calvaire. « Si les pirogues n’apportent pas assez de poissons, notre chiffre d’affaires diminue forcément. Nous espérons que la situation se décantera le plus rapidement possible ».




Réagissez ! Vos commentaires nous intéressent. Cliquez ici !

1.Posté par MOUSSA DIEYE le 20/08/2013 16:11 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le constat est là mais nous avons une part de responsabilité,car on a politisé l''acquisition des licences de pêche,dont on favorise les pirogues aux filets tournant au détruiment des petites pirogues qui alimentent les marchés locaux.

2.Posté par MOUSSA DIEYE le 20/08/2013 16:16 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
On doit revoire la distribution des licences.Nous devons occtroyer les licences à tous les catégories de pirogues sans distinction car tous contribuent pour le developpement du secteur de la pêche.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.