Connectez-vous
NDARINFO.COM | Les News du Sénégal et de l'Afrique
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Saint-Louis : Les pêcheurs toujours dans l’attente de leur ... brèche

Lundi 31 Mai 2021

Saint-Louis : Les pêcheurs toujours dans l’attente de leur ... brèche
La construction d’un port fluviomaritime à Saint-Louis est toujours attendue par les acteurs de la pêche de la région qui rappellent au Chef de l’État Macky Sall la promesse qu’il leur avait faite lors de sa dernière tournée économique au niveau de l’axe Nord en 2017. Un port qui comprendra un port commercial et un port de pêche, a rappelé Moustapha Dieng, Secrétaire général du Syndicat National Autonome des Pêcheurs du Sénégal (Snaps) par ailleurs Secrétaire général de l’Union Nationale des Pêcheurs Artisanaux du Sénégal (Unaps).
 
“Ce sont des promesses qui datent depuis longtemps et la non réalisation de ces différents ouvrages est en train d’avoir des conséquences dangereuses voire fâcheuses sur la pêche et l’économie maritime dans la région de Saint-Louis”, a-t-il regretté tout en soulignant aussi la question de la brèche de Saint-Louis dont le dragage et le balisage font partie des promesses du Chef de l’État faites aux acteurs de la pêche de la région. “Le Président Macky Sall nous avait fait la promesse que l’embouchure (brèche) de Saint-Louis creusée en 2003 et qui a causé plus de 480 morts, que celle-ci allait être draguée et balisée. Un marché a été lancé et les travaux ont été démarrés mais malheureusement il y a eu une interruption à cause d’une mésentente entre l’entreprise en charge des travaux et le Ministère des Pêches et de l’Économie maritime”, a-t-il renseigné tout en souhaitant vraiment que ce problème trouve rapidement une solution pour le grand bonheur des acteurs de la pêche. “On ne peut pas parler de sécurité maritime ni de développement du secteur de la pêche sans évoquer au préalable de la dangerosité de la brèche de Saint-Louis. Et cela constitue une priorité parmi les priorités non seulement pour les pêcheurs de Saint-Louis mais pour tous les pêcheurs du Sénégal. Nous appelons le Président Macky Sall, peut-être avant son arrivée à Saint-Louis, que les dispositions soient prises pour que cette promesse, qui date déjà depuis longtemps, se réalise pour le bien des acteurs de la pêche”, a fait savoir Moustapha Dieng.

LES PROMESSES DU CHEF DE L’ETAT AYANT ETE TENUES

 La dernière tournée économique du Président de la République Macky Sall dans la région de Saint-Louis a été l’occasion pour lui de procéder au lancement des travaux d’assainissement de l’Île Saint-Louis et du programme de requalification de la Place Faidherbe et de l’avenue Jean Mermoz ainsi que des travaux de réhabilitation de la grande Mosquée de Saint-Louis et de la Paroisse Cathédrale Saint-Louis. Ces travaux sont toujours en cours au niveau de cette ville tricentenaire. Il s’agit en effet de la mise en œuvre de divers programmes à savoir le Programme d’Urgence de Développement Communautaire (PUDC), le Programme de Modernisation des 10 Villes (Promovilles), le Programme de Développement Touristique de Saint-Louis et de sa région (PDT), entre autres.

L’AIDE AUX FAMILLES DE PECHEURS REVENUS DE LA MAURITANIE

“Le Président de la République Macky Sall avait, lors de sa dernière tournée économique, programmé la subvention des moteurs de pirogues à hauteur de 5 milliards FCFA. Cela a été fait et nous nous en réjouissons. Il y a eu aussi un deuxième programme de 10 milliards FCFA qui est en cours d’exécution”, a encore rappelé le syndicaliste Moustapha Dieng tout en évoquant également la cérémonie de remise d’aide aux familles de pêcheurs rapatriés de la Mauritanie et qui a eu lieu le jeudi 22 Juin 2017 à la Place Faidherbe de Saint-Louis sous la présidence toujours du Chef de l’État Macky Sall. “Le Président avait soutenu les pêcheurs refoulés de la Mauritanie à hauteur de 2 millions FCFA par famille plus un moteur hors-bord. Il y avait en tout 629 familles pour une enveloppe financière de 2 milliards 28 millions 790 mille FCFA”, at-il ajouté.

Yves Tendeng
SudOnline