Connectez-vous
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Saint-Louis: Les premiers chaumiers du SÉNÉGAL à utiliser le typha!

Dimanche 30 Mars 2014

C'est la première fois que le typha est utilisé au SENEGAL pour la confection de toits. Enjeu écologique, économique et social!

En effet, l’entreprise Le Goff , réalise, en France, des toits en chaume et c’est tout ce savoir-faire que Patrick et Michèle Le Goff ont su transmettre à une dizaine de Sénégalais de la région de Saint Louis. Pour le procédé, Il y a d’abord la coupe des typhas dans les marais stagnants de Bango et 1500 bottes de typha sont utilisées pour couvrir de chaume le toit d’une case d’une superficie de 140 m². Les outils nécessaires ont été confectionnés par un forgeron de Gandiol : les chevalets, les jeux d’aiguilles, les palettes…

L’ensemble des travaux de cette première expérience a duré 15 jours et une équipe de chaumiers a été formée à cette nouvelle technique de chaume. L’une des cases de l’Ecole Soxna Beye a maintenant un toit de chaume en typha, d’une épaisseur de 35 cm, d’une longévité d’au moins 40 ans et avec une isolation thermique exceptionnelle.
Le nouveau projet d’une Ecole des Métiers à Afrika Mandela Ranch se voit déjà dotée d’une division « chaume ».

Malick, Daouda, Boubacar, Bass, Babacar, Modou, Gora, serigne, Papis, Amadou, Aliou sont les premiers chaumiers utilisant désormais le typha au SENEGAL. L’objectif de la Fondation Sylla Tati Caap Onlus est non seulement de doter chaque case d’Afrika Mandela Ranch d’un toit de chaume, mais aussi de permettre la formation de centaine de chaumiers au typha, à travers tout le SENEGAL. C’est à la fois un véritable enjeu écologique, économique et social pour tout le SENEGAL ; mais également pour la Sous-Région : la Mauritanie, le Mali, le Niger, la Guinée sont confrontés aux mêmes problèmes d’invasion du typha.

Le typha peut devenir source d’emplois, source de revenus et aussi participer à la revalorisation du patrimoine grâce à la promotion de l’habitat traditionnel. L’aspect écologique de ce projet est essentiel car participant à l’éradication des problèmes sanitaires liés aux eaux stagnantes et favorisant aussi la biodiversité de la flore, tout en assainissant les marais.

Une véritable révolution écologique et économique est en cours… Une belle aventure éthique !s
AFRIKA MANDELA RANCH, à Rao: ferme école écologique
La Fondation Sylla Tati Caap Onlus, basée en Suisse, cherchait des chaumiers, pour l’un de ses projets solidaires, AFRIKA MANDELA RANCH, ferme école écologique à Rao, nord du SENEGAL. L’entreprise Le Goff (Bretagne) cherchait un coin d’Afrique où ils pourraient transmettre leur savoir faire. Une belle aventure commença alors à AFRIKA MANDELA RANCH avec l’intégration d’un nouveau matériau dans la construction au SENEGAL : LE TYPHA.



Réagissez ! Vos commentaires nous intéressent. Cliquez ici !

1.Posté par LEMORT le 14/07/2016 22:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
comment peut-on joindre les apprentis formés pour les faire travailler à Bango dans ma maison et faire une toiture en typha

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.