Connectez-vous
Saint-Louis du Sénégal
NDARINFO.COM NDARINFO.COM
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

UGB-DUC : le dilemne du recteur

Vendredi 20 Juillet 2012

UGB-DUC : le dilemne du recteur
Une finale entre l’UGB et le DUC est toujours source de conflits ‘’internes’’ pour le recteur Mary Teuw Niane. Ce dernier qui a été pendant neuf ans enseignant à l’Ucad fut parmi les premiers supporters de l’équipe de basket et éprouve des difficultés à vivre ces confrontations entre deux équipes sœurs.

Il se félicite de la forte présence du sport universitaire au niveau de l’élite dont il constitue l’une des mamelles nourricières. ‘’Il faut en juger par le nombre de joueurs issus de ces deux clubs sélectionnés en équipe nationale’’, lance Mary Teuw Niane qui voit ce milieu universitaire comme un tremplin pour le sport de haut niveau.

L’UFR Seps n’a fait que renforcer un système déjà bien huilé, selon le recteur qui se félicite du bonus apporté par les cadres de cette nouvelle UFR qui a facilité l’arrivée du coach Cheikh Sarr et d’Ameth Dieng, ancien directeur de la haute compétition, à la tête de la section de basket.

Pour bien réussir cette fête qu’est la finale, une opération de quête a été organisée auprès de certaines sociétés par les dirigeants. Cette opération a été bien menée et le recteur compte ainsi bien mener cette dernière bataille pour le titre de champion du Sénégal.

‘’J’espère que le nouveau coach aura surtout l’opportunité d’imprimer sa marque à l’équipe l’année prochaine’’, souligne le recteur optimiste quant à l’issue de la finale mais se projette dans l’avenir. ‘’Il pourra mettre une équipe à sa guise et jeter un coup d’œil sur ce qui se fait du coté de l’équipe féminine’’, promet Mary Teuw Niane.

La politique de l’UGB consistant à s’ouvrir aux sportifs de haut niveau qui vont bénéficier de facilités pour y accéder sera aussi une occasion de renforcer la pratique sportive, indique-t-il annonçant pour bientôt un complexe sportif multifonctionnel dont le financement est déjà acquis à hauteur de 3 milliards auprès de la Banque mondiale.

L’UGB compte aussi explorer la coopération notamment avec Cuba pour se renforcer dans le domaine du sport et continuer à jouer les grands rôles dans l’élite. Il ne s’en cache pas et espère aussi qu’avec des étudiants très occupés dans ce secteur, les mouvements auront tendance à diminuer.