Connectez-vous
NDARINFO.COM

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Chaudronnerie et Tuyauterie : 20 jeunes apprentis à l’assaut du marché Saint-Louisien (vidéo)

Vendredi 7 Février 2020

Fin de formation en chaudronnerie et tuyauterie pour vingt (20) jeunes apprentis de Saint-Louis financée par la GFA. Durant 21 jours, les bénéficiaires ont tiré profit de sessions théoriques (CRFP) et pratiques (SOW Métallique) leur permettant de tirer profit des perspectives d’emploi que pourra générer l’exploitation prochaine du gaz. Cette initiative entre dans le cadre de la mise en œuvre du programme «Réussir au Sénégal» déroulé par la coopération allemande. Les participants ont reçu leur diplôme, vendredi, en présence d’une forte mobilisation de notabilités de la ville. Des satisfactions de part et d’autre augurent de perspectives de renforcement du partenariat entre la FGA et Sow Métallique.







 


Réagissez ! Vos commentaires nous intéressent. Cliquez ici !

1.Posté par Tintin le 08/02/2020 06:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Faut vraiment prendre les gens pour des imbeciles pour faire croire qu'apres 21 jours de stage (!) ces apprentis pourront postuler un emploi dans l'industrie gazière ou le niveau de compétence et d'expérience est tres relevé !....le seul gagnant c'est SOW Metallique !!!

2.Posté par Moctar Ndiaga Gueye Ndiolofène le 08/02/2020 09:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Tout à fait d'accord avec vous M.Tintin .Il s'y ajoute que selon mes informations ,pour devenir jeune chaudronnier-tuyauteur il faut étudier dans un premier temps le dessin qui va vous permettre de fabriquer l'objet ou la pièce. Il faut ensuite reporter en grandeur nature sur la tôle les indications de forme et de taille fournies par le dessin puis la découper et procéder à la mise en forme (cintrage, emboutissage, pliage, roulage, planage) et si nécessaire à des opérations de traitement thermique. Il faut assembler ensuite les différentes pièces par soudage, rivetage. Les outils utilisés sont de plus en plus sophistiqués et réglés par commandes numériques : plieuse à commandes numériques, soudure laser, scanner de découpe...
L’ensemble de ces tâches suppose que le jeune chaudronnier-soudeur connaisse l’informatique appliquée à la commande numérique et soit capable de se représenter les volumes dans l’espace, et de travailler avec précision .ET TOUT CELA POUR UNE DURÉE DE 21 JOURS ! Quand même !
.

3.Posté par oussyenou Sow le 11/02/2020 19:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
je ne sui pas d’acore moi je sui chaudronnier c pas de la formation académique monsieur c APC approche par les compétence. des jeune menuisier métallique qui son décha du métier '

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.